Publicité
Accueil > Revue de presse > ISW-TBE International Scientific Working Group Tick-Borne Encephalitis
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2009-01-30
Revue de presse

Tags: ISW-TBE International Scientific Working Group Tick-Borne Encephalitis - 
Les tiques atteignent des hauteurs jusqu'à présent inconnues  - Revue de presse
Les tiques atteignent des hauteurs jusqu'à présent inconnues

VIENNE, Autriche, January 29/ -- Des spécialistes du Groupe international de travail scientifique sur l'encéphalite à tiques (ISW-TBE) émettent des avertissements au sujet des dangers de l'encéphalite à tiques (Tick-Borne Encephalitis ou TBE), et maintenant ce sont les randonneurs qui sont ciblés. Car les tiques, elles aussi, grimperaient de plus en plus haut.

Publicité

En effet, l'année 2008 a marqué la première fois que des tiques infectées par le virus TBE ont été détectées à plus de 1 500 mètres au-dessus du niveau de la mer - l'une des conséquences du réchauffement planétaire. Le ISW-TBE a donc décidé de lancer un appel en faveur d'une vaccination contre la TBE, laquelle deviendrait une mesure préventive usuelle pour quiconque aurait à voyager dans des régions endémiques.

Mobilité accrue, risque accru

Pour les voyageurs, le fait de ne pas recevoir de vaccins préventifs peut avoir des conséquences très graves. La TBE, maladie virale transmise par les tiques, touche le système nerveux central. Ses diverses formes d'expression vont de la dysfonction neurologique mineure au manque de concentration, à la dépression et à la paralysie sévère, voire la mort.

Épidémiologie de la TBE

<< Depuis 1990, plus de 157 500 cas de TBE ont été observés en Europe, soit 8 755 cas chaque année. Ses conditions climatiques font de l'Autriche un pays à haut risque pour la TBE. Grâce aux multiples campagnes de vaccination qu'on y trouve, le nombre de cas de TBE est passé de 677 en 1979 à 86 en 2008 >>, explique le professeur Jochen Süss du Friedrich-Löffler-Institute, Iéna. Pier Luigi Lopalco, professeur au Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (CEPCM), ajoute pour sa part : << À l'échelle européenne, la TBE n'est pas encore une maladie à déclaration obligatoire. Toutefois, nous nous employons à sensibiliser la population aux dangers de la TBE afin de les inciter à se faire vacciner. >> Il est à noter qu'une fois l'infection contractée, il n'existe aucun traitement étiologique disponible.

ISW-TBE : dixième anniversaire

Depuis plus de 10 ans, le groupe de travail international ISW-TBE se consacre à la lutte contre le virus potentiellement ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2009-01-30 par ISW-TBE (International Scientific Working Group on Tick-Borne Encephalitis)
Source: PRNewswire


Publicité

En savoir plus