Publicité
Accueil > Actualité médicale > Psychiatrie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-02-05
Actualité médicale

Tags: meditation -  Zen -  alleger -  douleur - 
La méditation Zen peut alléger la douleur - Actualité médicale
La méditation Zen peut alléger la douleur

Montréal, le 3 février 2009 – Selon des chercheurs de l'Université de Montréal, la méditation Zen, une pratique qui peut apporter un équilibre mental, physique et émotionnel, contribue au soulagement de la douleur. Une nouvelle étude, publiée dans la revue Psychosomatic Medicine, révèle que les adeptes de la méditation Zen sont moins sensibles à la douleur et ce, qu'ils soient dans un état méditatif ou non, que des personnes qui ne pratiquent pas la méditation.

Publicité

Joshua A. Grant, un doctorant au Département de physiologie, a rédigé l'article en collaboration avec Pierre Rainville, professeur et chercheur à l'Université de Montréal et à l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal. L'étude visait avant tout à déterminer si les adeptes de la méditation avaient une perception différente de la douleur par rapport aux personnes n'ayant jamais pratiqué la méditation.

« Des études antérieures ont permis de démontrer que les patients souffrant de douleurs chroniques pouvaient bénéficier de la pratique de la méditation, mais peu de chercheurs ont étudié la résistance à la douleur chez des sujets en santé bien entraînés à cette pratique. Cette étude constitue un premier pas qui nous permettra de déterminer comment et pourquoi la méditation peut influencer la perception de la douleur », affirme M. Grant.

Soulager la douleur grâce à la méditation Dans le cadre de l'étude, les chercheurs ont recruté treize adeptes de la méditation expérimentés ayant un minimum d'environ 1 000 heures de pratique et les ont soumis à un test de tolérance à la douleur et ils ont comparé leur réaction à la douleur à celles de treize autres sujets qui n'ont jamais pratiqué la méditation. Il s'agissait de 10 femmes et de 16 hommes âgés de 22 à 56 ans.

Le test de tolérance à la douleur était simple : une plaque chaude était pressé par intermittence sur les mollets des sujets et ce, à des températures variables. Le degré de chaleur initialement à 43 degrés Celsius était élevé graduellement pour atteindre jusqu'à 53 degrés Celsius, selon la sensibilité des sujets. Alors que plusieurs adeptes de la méditation ont toléré la température maximale, aucun des sujets témoins n'a pu le faire.

Les chercheurs Grant et Rainville ont noté une différence marquée dans la réaction des deux groupes : les ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2009-02-05 par University of Montreal
Source: University of Montreal Accéder à la source

Mots clés: meditation Zen alleger douleur


Publicité

En savoir plus

Partenaires de recherché :

L'étude a été financée par les Instituts de recherché en santé du Canada, le Mind and Life Institute Varela Grant (J.A.G.) et le Fonds de la recherche en santé du Québec.

Sur le Web :
À propos de l'article cité dans Psychosomatic Medicine : www.psychosomaticmedicine.org/cgi/content/abstract/71/1/106