Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-03-10
Actualité médicale

Tags: charbon -  permien -  incidence -  elevee -  cancer -  poumon -  femmes -  region -  Pearl -  River -  Origin -  etude -  retrospective -  groupe - 
Le charbon C1 permien et l’incidence élevée de cancer du poumon chez les femmes dans la région de Pearl River Origin : l’étude rétrospective d’un groupe.  - Actualité médicale
Le charbon C1 permien et l’incidence élevée de cancer du poumon chez les femmes dans la région de Pearl River Origin : l’étude rétrospective d’un groupe.

Résumé : Contexte : La région de Pearl River origin, située dans le District de Qujing, province de Yunnan, présente l’un des taux de mortalité dû au cancer de poumon chez les femmes les plus élevés en Chine. Le tabagisme fut exclu comme cause de l’excès de cancer du poumon étant donné que la plupart des femmes sont non-fumeuses. Au cours d’une étude de corrélation géographique, la silice cristalline contenue dans les émissions de suie de la combustion du charbon s’avéra être associée au risque d’un cancer du poumon. Les taux de cancer de poumon ont tendance à être plus élevés dans les endroits où le charbon C1 Permien est produit. Par conséquent, les deux processus seraient, hypothétiquement : combustion du charbon C1  nanoquartz dans l’ait ambiant  excès du cancer du poumon parmi les femmes non-fumeuses.

Publicité

Méthodes/conception : Nous proposons de mener une étude rétrospective de groupe afin de tester l’hypothèse ci-dessus. Nous chercherons des archives historiques et feront un inventaire des mines de charbon actives entre 1930 et 2009. Afin d’évaluer l’exposition rétrospective des sujets de l’étude, nous reconstruirons le scenario historique de l’exposition en brûlant des échantillons de charbon, prélevés par des géologues du charbon dans des mines de charbon actives ou désertées, dans l’âtre traditionnel d’une vieille demeure. Des échantillons de particules d’air à l’intérieur seront prélevés puis leur contenu en nanoquartz et hydrocarbones aromatiques polycycliques analysé. Le contenu de quartz en gros sera quantifié au moyen d’une analyse de diffraction par radiographie. La distribution du quartz en fonction de la taille sera examinée au moyen de microscopes électroniques et de techniques de centrifugation. L’exposition accumulée au cours de la vie sera évaluée chez chaque sujet. A l’aide des données épidémiologiques, nous chercherons à savoir si l’utilisation du charbon C1 et l’exposition accumulée au nanoquartz seraient associés au risque élevé du cancer du poumon.

Discussion : le taux d’incidence élevé de cancer du poumon à Xuan Wei, l’un des comtés inclus dans la zone d’étude actuelle, fut autrefois attribuée à la concentration élevée d’HAPs dans l’air au domicile. Les résultats de la recherche ont été cités par l’Organisation Mondiale de la Santé et d’autre organisations afin d’évaluer le risque de cancer, en termes de qualité et de quantité, provoqués par les HAPs. Si le nanoquartz s’avère être la raison sous-jacente principale de l’épidémie de cancer du poumon dans la zone d’étude, l’implication des HAPs dans le cancer telle qu’elle est décrite par les agences internationales, en se basant sur les données concernant le cancer du poumon dans le cadre de l’étude, devrait alors être mise à jour.

Article écrit le 2009-03-10 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: BMC Public Health 2008;8:398. Accéder à la source

Mots clés: charbon permien incidence elevee cancer poumon femmes region Pearl River Origin etude retrospective groupe


Publicité

En savoir plus

Tian L, Dai S, Wang J, Huang Y, Ho SC, Zhou Y, et al.