Publicité
Accueil > Actualité médicale > Hématologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-03-11
Actualité médicale

Tags: Controle -  glucose -  complications -  vasculaires -  veterans -  atteints -  diabete de type 2 - 
Contrôle du glucose et complications vasculaires chez les vétérans atteints de diabète de type 2  - Actualité médicale
Contrôle du glucose et complications vasculaires chez les vétérans atteints de diabète de type 2

Résumé : Contexte : Les effets du contrôle étroit du glucose sur les évènements cardiovasculaires chez les patients atteints de longue date d’un diabète sucré de type 2 demeurent incertains.

Publicité

Méthodes : Nous avons assigné au hasard 1791 vétérans militaires (âge moyen 60.4 ans), manifestant une mauvaise réaction à la thérapie du diabète de type 2, à recevoir un contrôle ordinaire ou intensif du glucose. D’autres facteurs de risque cardiovasculaires furent traités uniformément. Le nombre moyen d’années depuis le diagnostique du diabète était de 11.5 et 40% des patients avaient déjà été victimes d’un événement cardiovasculaire. L’objectif du groupe de thérapie intensive était une réduction absolue de 1.5 points de pourcentage du niveau d’hémoglobines glycolées, en comparaison avec le groupe de thérapie standard. Le résultat primaire constitua la marge de temps comprise entre la randomisation et le premier événement cardiovasculaire, un amalgame d’infarctus du myocarde, d’accident cardiovasculaire, de décès suite à des causes cardiovasculaire, de défaillance cardiaque congestive, de chirurgie aux suites de maladie vasculaire, de coronaropathie inopérable et d’amputation pour gangrène ischémique.

Résultats : Le suivi médian s’étendait de 5 à 6 ans. Les niveaux d’hémoglobine glycosés étaient de 8.4% dans le groupe de thérapie standard et de 6.9% dans le groupe de thérapie intensive. Le résultat primaire se manifesta chez 264 patients du groupe de thérapie standard et 235 patients du groupe de thérapie intensive (rapport de risque dans le groupe de thérapie intensive, 0.l88 ; 95% intervalle de confiance [CI], 0.74 à 1.05; P=0.14). Aucune différence significative n’apparut entre les deux groupes dans le cadre du résultat primaire ou du taux de décès dû à toute cause (rapport de risque, 1.07; 95% CI, 0.81 to 1.42; P=0.62). Egalement, aucune différence ne fut observée en termes de complications microvasculaires. Les taux d’évènements adverses, principalement l’hypoglycémie, étaient de 17.6% dans le groupe de thérapie standard et de 24.1% dans le groupe de thérapie intensive.

Conclusions : le contrôle intense du glucose chez les patients atteints d’un diabète de type ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2009-03-11 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: N Engl J Med 2009 Jan 8;360(2):129-39. Accéder à la source

Mots clés: Controle glucose complications vasculaires veterans atteints diabete de type 2


Publicité

En savoir plus

Duckworth W, Abraira C, Moritz T, Reda D, Emanuele N, Reaven PD, et al.