Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-03-12
Actualité médicale

Tags: evaluez -  vos -  risques -  mourir -  cancer - 
Évaluez vos risques de mourir du cancer - Actualité médicale
Évaluez vos risques de mourir du cancer

Le marché occidental est envahi par un nouveau type de marketing basé sur les tests génétiques directement offerts aux consommateurs. «Pour une somme variant de 400 à 1000 $, des entreprises privées offrent de vous envoyer votre profil génétique et une évaluation des risques de souffrir de telle ou telle maladie», explique le bioéthicien Bryn Williams-Jones, professeur au Département de médecine sociale et préventive. Mais ces tests sont le plus souvent déficients et ne donnent au client que peu de renseignements pertinents. «À ce prix-là, aussi bien consulter son horoscope», lance-t-il.

Publicité

Même si la génétique humaine a drainé depuis deux ou trois décennies des milliards de dollars en recherche, très peu de maladies génétiques sont détectables avec précision en 2009 au moyen de l’analyse de l’ADN recueilli dans un échantillon organique (cellules de l’intérieur de la joue, d’un cheveu, d’une goutte de sang, etc.). Les gènes causant les cancers du sein et de l’ovaire d’origine héréditaire, la chorée de Huntington, la thyrosinémie, l’hypercholestérolémie familiale et d’autres affections peu communes peuvent être décelés à la suite d’une analyse génétique. «Mais, pour les maladies cardiovasculaires et la grande majorité des cancers, l’information tirée de nos cellules est encore insuffisante pour qu’on puisse s’y fier», mentionne le professeur Williams-Jones.

Dans une conférence prononcée récemment, l’éthicien s’est questionné sur les conséquences liées au travail d’entreprises comme 23andMe, deCODEMe et Navigenics qui font ce qu’il appelle de la «génomique récréationnelle» (recreational genomics). «Une de ces sociétés propose d’évaluer votre risque potentiel relativement à une vingtaine de maladies. Cela m’apparait complètement déraisonnable. Pour moi, c’est même un peu inquiétant compte tenu de l’usage que les gens peuvent faire de cette information.»

Des gènes pertinents

Il rappelle que la présence des gènes BRCA-1 et BRCA-2, découverts dans les années 90, chez des personnes à risque, c’est-à-dire dont plusieurs membres de la famille ont été atteints de tumeurs, permet de prédire avec une certaine efficacité leur probabilité de souffrir à leur tour d’un cancer. La désignation de ces gènes peut aider les patients à prendre une décision éclairée sur un sujet de première importance : l’ablation préventive de l’organe à risque ou le suivi clinique.

L’entreprise qui détient les droits de cette découverte, Myriad Genetics, avait devant elle une voie toute tracée pour un succès commercial phénoménal. Aucun hôpital, aucun centre de diagnostic ne pouvaient, en principe, refuser de lui ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2009-03-12 par Mathieu-Robert Sauvé- University of Montreal
Source: University of Montreal Accéder à la source

Mots clés: evaluez vos risques mourir cancer


Publicité

En savoir plus

Mathieu-Robert Sauvé