Publicité
Accueil > Actualité médicale > EXPLORATIONS
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-03-26
Actualité médicale

Tags: Modulation -  pression -  arterielle -  voies -  melanocortigeniques -  centrales - 
Modulation de la pression artérielle par les voies mélanocortigéniques centrales - Actualité médicale
Modulation de la pression artérielle par les voies mélanocortigéniques centrales

Contexte : Le gain et la perte de poids sont associés à des changements de la pression artérielle à travers des mécanismes inconnus. La signalisation mélanocortigénique centrale est impliquée dans le contrôle de l’équilibre énergétique et de la pression artérielle chez les rongeurs, mais il n’existe aucune information concernant cette association avec la pression artérielle humaine.

Publicité

Méthodes : Nous avons évalué la pression artérielle, le rythme cardiaque et les catécholamines urinaires de sujets obèses ou en surpoids présentant une mutation de perte de fonction du MC4R, le gène encodant le récepteur de mélanocortine 4, ainsi que de sujets de contrôle également en surpoids. Nous avons également examiné les effets d’un agoniste MC4R administré pendant 7 jours à 28 volontaires obèses ou en surpoids.

Résultats : La prévalence d’hypertension s’avéra considérablement inférieure chez les sujets atteints d’une déficience en MC4R, par rapport aux sujets de contrôle (24% vs 53%, P=0.009). Après avoir exclu les sujets prenant des médicaments anti-hypertension, les niveaux de pression artérielle s’avérèrent considérablement plus bas chez les sujets atteints d’une déficience en MC4R que chez les sujets de contrôle, avec des pression artérielles systoliques moyennes (+/-SE) respectives de 123+/-14 mm Hg et de 131+/-12 mm Hg (P=0.02) et des pression diastoliques respectives de 73+/-10 mm Hg et de 79+/-7 mm Hg (P=0.03). En comparaison avec les sujets de contrôle, les sujets déficients en MC4R manifestaient une augmentation inférieure du rythme cardiaque à l’éveil (P=0.007), un rythme cardiaque inférieur au cours d’hyperinsulinémie euglycémique (P<0.001) et une excrétion urinaire de norépinephrine inférieure en 24 heures (P=0.04), en comparaison avec le placebo. Les différences de pression artérielles ne furent pas expliqués par le changement des niveaux d’insuline ; il n’y eu pas d’évènements négatifs considérables.

Conclusions : Les résultats de nos études génétiques et pharmacologiques impliquent la signalisation mélanocortinergique dans le contrôle de la pression artérielle humaine au moyen d’un mécanisme indépendant de l’insuline.

Article écrit le 2009-03-26 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: N Engl J Med 2009 Jan 1;360(1):44-52. Accéder à la source

Mots clés: Modulation pression arterielle voies melanocortigeniques centrales


Publicité

En savoir plus

Greenfield JR, Miller JW, Keogh JM, Henning E, Satterwhite JH, Cameron GS, et al.