Publicité
Accueil > Revue de presse > EKKYO
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2009-03-30
Revue de presse

Tags: EKKYO - 
Le projet de recherche et développement sur la cicatrice chéloïde de Ekkyo et LLTech est labélisé - Revue de presse
Le projet de recherche et développement sur la cicatrice chéloïde de Ekkyo et LLTech est labélisé

MARSEILLE, France, March 25/ -- Les pôles de compétitivité Eurobiomed et Optitec accordent leur label au projet de R&D d'Ekkyo et LLTech qui développent, pour la premère fois au monde, une instrumentation de diagnostic et de traitement des cicatrices chéloïdes.

Publicité

Ekkyo, société de photomédecine, qui développe et commercialise de nouveaux systèmes d'aide à la cicatrisation et LLTech, société d'imagerie médicale qui développe des appareils pour la réalisation de biopsies optiques en temps réel, annoncent que leur projet de R&D pour la prise en charge des cicatrices chéloïdes a été labellisé par les pôles de compétitivité Eurobiomed et Optitec et a été retenu à l'issue de l'appel d'offre du Fond Unique Interministériel (http://www.competitivite.gouv.fr).

Né du partenariat entre les sociétés Ekkyo, LLTech et l'Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille (AP-HM), ce projet collaboratif vise à s'imposer rapidement comme référence internationale dans la prise en charge de ces cicatrices souvent invalidantes (Cf. << Qu'est ce qu'une cicatrice chéloïde ? >>).

Chaque partenaire du projet joue un rôle spécifique dans la prise en charge de cette pathologie ; du diagnostic à la thérapeutique :

- EKKYO, leader du projet, sera chargé de prévenir la complication cicatricielle et réduire la cicatrice mature à l'aide d'un dispositif dérivé d'EkkyLite(TM), un nouveau système de cicatrisation assistée par laser qui a déjà démontré son efficacité et sa sécurité pour la réduction des cicatrices chirurgicales,

- LLTECH développe une instrumentation d'imagerie spécifique qui permet de réaliser des biopsies optiques virtuelles non invasives, c.-à-d. d'analyser les tissus (en profondeur et en temps réel) pour différencier (précocement et en suivi) les tissus sains des cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes,

- L'AP-HM réalise des explants de peau de cicatrice chéloïde, conduit l'étude clinique et évalue les solutions mises au point par Ekkyo et LLTech.

<< Si l'étiologie de la cicatrice chéloïde reste encore obscure aux yeux des chercheurs et des cliniciens, son origine se situe dans le derme, c.-à-d. en profondeur. C'est pourquoi les traitements actuels qui ciblent les couches superficielles de la peau restent souvent inefficaces. La technologie LASH(R)[1], ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2009-03-30 par EKKYO
Source: PRNewswire

Mots clés: EKKYO


Publicité

En savoir plus

Qu'est ce qu'une cicatrice chéloïde ?


Conséquence d'une production excessive de tissus fibreux, les cicatrices chéloïdes se présentent sous la forme de boursouflures volumineuses et inesthétiques, de couleurs variant du rose chair au brun foncé. Il s'agit de cicatrices bénignes et non contagieuses mais souvent accompagnées de démangeaisons voire de douleurs vives.


Les chéloïdes se développent préférentiellement sur certaines parties du corps incluant la région du sternum, le dos, les épaules, la nuque, les lobes d'oreilles et la partie basse du visage. Leur incidence varie entre 4 et 16% suivant les populations ; les peaux très pigmentées, celles des nourrissons et des enfants en bas âge étant les plus sujettes à ce type de complications cicatricielles.


À l'inverse des cicatrices hypertrophiques qui se résorbent souvent après plusieurs mois, les cicatrices chéloïdes présentent une croissance continue et s'aggravent avec le temps ; elles s'étendent progressivement au-delà des limites initiales de la lésion et ont tendance à se reformer après ablation chirurgicale.


En l'absence de modèle animal disponible, la physiopathologie de cette tumeur bégnine du derme reste encore largement inexplorée. Ainsi, il n'existait, à ce jour, ni technique fiable de diagnostic précoce de la cicatrice chéloïde ni traitement efficace.


A propos d'EKKYO


Fondée en 2006, Ekkyo est une société de photomédecine qui développe et commercialise de nouveaux systèmes d'aide à la cicatrisation qui permettent de réduire la cicatrice visible et d'améliorer le confort post-opératoire des patients.


Premier système de cicatrisation assistée par laser au monde et premier produit commercialisé par la société, EkkyLite(TM)est utilisé en bloc opératoire ou au cabinet médical par les chirurgiens Européens depuis le 1er octobre 2008.


EkkyLite(TM)assiste le geste du chirurgien au moment critique de la fermeture de la plaie soit dès le début du processus la cicatrisation. À cette étape et en une seule fois, EkkyLite(TM) lui permet d'appliquer la dose efficace pour stimuler les mécanismes naturels de réparation et de régénération de la peau et ainsi réduire les traces de son intervention.


Par cette approche nouvelle l'ambition d'Ekkyo est de rendre la technologie laser accessible à tous, aux chirurgiens comme demain à tous les médecins confrontés à des problèmes de cicatrisation, et ainsi contribuer à l'amélioration du confort de l'intervention du praticien et à la qualité de vie des 70 millions de patients qui chaque année sont confrontés à des problèmes de cicatrisation.


Installée à Aix en Provence, en France, Ekkyo compte un effectif de 18 personnes au 1er janvier 2009.


A propos de LLTECH


Fondée en 2007, LLTech conçoit des appareils d'imagerie réalisant des biopsies optiques virtuelles, temps réel, permettant d'identifier les structures cellulaires et de détecter précocement les pathologies les plus graves. Ces appareils, combinant la facilité de manipulation d'une échographie et la résolution d'un microscope, sont les premiers à réaliser des images cellulaires, in vivo, en 3 dimensions, à très haute résolution (1 microm), de manière non invasive, non destructive et sans danger. Ils offrent aux praticiens une aide précieuse en leur offrant la possibilité d'identifier la structure des tissus et de diagnostiquer précocement et rapidement des pathologies graves telles que le cancer et les pathologies dermatologiques. L'ambition de LLTech est de rendre la biopsie optique accessible pour les application de recherche ainsi qu'à tous les praticiens concernés par les problématiques de diagnostic précoce et temps réel ainsi que par la réduction du temps d'intervention. Cela contribuera au confort du patient par la diminution du nombre d'actes de diagnostic et chirurgicaux traumatisants tout en réduisant de façon significative les frais médicaux.


LLTech est installée à Lille sur le pôle Eurasanté.


Plus d'informations sur http://www.ekkyo.fr et http://www.lltech.fr ---------------------------------


[1] La technologie LASH® (Laser Assisted Skin Healing » ou cicatrisation assistée par laser) vise à stimuler les mécanismes naturels de régénération et de réparation de la peau initiés dès la phase critique de la fermeture de plaie. Appliquée très précisément à cette phase, une augmentation contrôlée de la température induit un stress thermique qui permet de réduire la cicatrice visible et d'améliorer significativement le confort du patient après l'opération.


[2] La technologie d'imagerie en profondeur par intérférences lumineuses OCT (pour « Optical Coherent Tomography ») plein champ combine la facilité d'usage de l'échographie et la résolution d'un microscope pour délivrer des images en 3D et en temps réel du tissu sain ou cicatriciel.





EKKYO: Sur le même thème...