Publicité
Accueil > Actualité médicale > Gynécologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2005-05-06
Actualité médicale

Tags: age -  menopause -  Fertilite - 
Retarder l'âge de la ménopause et favoriser la Fertilité - Actualité médicale
Retarder l'âge de la ménopause et favoriser la Fertilité

Selon l'article paru dans Reproductive Biology and Endocrinology de mai 2005, par le Dr Antonin Bukovsky et collaborateurs de l'université du Tennessee, des cellules prélevées à la surface des ovaires de 5 femmes âgées de 39 à 52 ans, ont été, en laboratoire, transformées en oeufs humains fertiles.

Publicité

Selon l'article paru dans Reproductive Biology and Endocrinology de mai 2005, par le Dr Antonin Bukovsky et collaborateurs de l'université du Tennessee, des cellules prélevées à la surface des ovaires de 5 femmes âgées de 39 à 52 ans, ont été, en laboratoire, transformées en oeufs humains fertiles.

Les cellules prélevées ont été placées dans un milieu de culture pendant 5 à 6 jours. Certaines furent placées dans un milieu contenant une substance stimulante de la croissance. Les cellules cultivées dans le médium ordinaire se différencièrent en petites cellules immatures de types différents. Mais celles qui furent stimulées ont accompli le premier stade de la division pour devenir des oeufs humains matures capables d'être fertilisés et de se développer en un embryon. Le prélèvement du tissu ovarien peut être aisément pratiqué à la surface des ovaires par laparoscopie.

Selon les auteurs cette découverte pourrait aider les femmes infertiles ou en ménopause précoce, qui manquent de follicules ovariens et leur permettrait d'avoir une meilleure chance de concevoir grâce à la fécondation in vitro. Il est également possible de prélever ces cellules chez de plus jeunes femmes et de les conserver pour un usage ultérieur de telle sorte que l'on pourrait prévenir les risques liés aux grossesses des femmes plus âgées qui naturellement ont à utiliser des oeufs moins fertiles.

En étant capable de produire des nouveaux oeufs on pourrait permettre le développement de nouveaux follicules ovariens. Selon les auteurs cette découverte pourrait mener à retarder le début de la ménopause naturelle de dix à douze ans.

De plus ces oeufs de laboratoire pourraient également fournir des cellules souches embryonnaires pour d'autres applications médicales et la recherche.

Si ces résultats sont confirmés il est probable que ces techniques pourront aider les femmes pré ménopausées, qui actuellement doivent avoir recours à des oeufs de donneur.



Publié ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-05-06 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: age menopause Fertilite


Publicité

En savoir plus