Publicité
Accueil > Revue de presse > Serentis
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2009-04-08
Revue de presse

Tags: Serentis - 
Serentis entame l'essai de Phase II avec le SRD441 certifié classe 1 pour le traitement de l'eczéma  - Revue de presse
Serentis entame l'essai de Phase II avec le SRD441 certifié classe 1 pour le traitement de l'eczéma

CAMBRIDGE, Royaume-Uni--Serentis, une société pharmaceutique privée, a annoncé aujourd'hui avoir entamé le recrutement des patients pour un essai clinique de Phase II pour le traitement de la dermatite atopique (DA), une sorte d'eczéma.

Publicité

L'étude de Phase II, en double aveugle, contrôlée par véhicule, doit permettre d'évaluer l'efficacité, la sécurité et la tolérabilité du SRD441 chez les patients atteints de dermatite atopique (DA). Cette étude, d'une durée de 28 jours, chez les adultes souffrant d'une forme légère ou modérée de la dermatite atopique (DA), est réalisée sur douze sites en Europe et permettra de mesurer l'efficacité aïgue telle que définie par le Investigators' Global Assessment (IGA), un point limite clinique généralement utilisé dans les essais portant sur la dermatite atopique (DA).

Le Dr Robert Tansley, principal responsable médical chez Serentis, a commenté: "La dermatite atopique (DA) est une pathologie fréquente dont la survenance est en progression croissante. Dans une étude sur plus de 2.000 patients, une large majorité d'entre eux a révélé le besoin d'avoir recours à un traitement efficace qui garantirait un contrôle à long terme de l'eczéma et une amélioration particulièrement attendue de la qualité de vie des patients. 1. Le SRD441 représente une nouvelle approche, avec un nouveau mécanisme d'action, dans le traitement et l'entretien de la dermatite atopide (DA)."

Le mois dernier, Serentis a annoncé le lancement d'un nouvel essai de Phase II impliquant le SRD174 pour le traitement du prurit (démangeaisons) lié à la dermatite atopique (DA). Tim Sharpington, PDG de Serentis, a déclaré: "Ces deux produits sont des composés de classe 1 qui ciblent des approches innovantes afin de répondre à de forts besoins médicaux encore non-satisfaits en matière de dermatologie."

Les résultats de l'étude de Phase II du SRD441 sont attendus à la fin de l'année.

Article écrit le 2009-04-08 par Serentis
Source: Business wire

Mots clés: Serentis


Publicité

En savoir plus

A propos de la dermatite atopique

La dermatite atopique est généralement connue sous le nom d'eczéma. Il s'agit d'une maladie cutanée chronique et récurente, caractérisée par des démangeaisons intenses, une sécheresse et une rougeur cutanées. La maladie est cyclique, avec crises et rémissions périodiques.

Cette maladie affecte principalement les enfants, et débute généralement au cours de la petite enfance. Dans les pays développés, on estime à 15-30% des enfants et à 2-10% des adultes la population touchée par la dermatite atopique.2,3. On a observé une augmentation constante de cette maladie au cours des quelques dernières décennies.

Les patients atteints de dermatite atopique doivent non seulement lutter contre les symptômes de leur maladie, mais également contre l'impact considérable de celle-ci sur leur qualité de vie. Les patients, notamment les enfants, peuvent avoir une mauvaise opinion d'eux-même ou souffrir d'un manque de confiance en eux à cause de leur eczéma.

A propos du SRD441

Le SRD441 est une petite molécule, un inhibiteur de la protéase possédant un nouveau mécanisme d'action, pour le traitement topique et l'entretien de la dermatite atopique (DA). Il cible des protéases surexprimées dans la peau des patients, ainsi que les protéases pro-inflammatoires produites par la bactérie staphylocoque doré, qui colonise fréquemment la peau des patients atteints de dermatite atopique. L'objectif de cette double inhibition de protéases est de conserver la barrière cutanée des patients, tout en réduisant l'une des principales causes des crises d'eczéma.

Ce produit possède le potentiel de traiter des symptômes aigüs de la dermatite atopique tout en proposant un traitement d'entretien pour la gestion à long terme de la maladie.

Un essai de Phase I, en double aveugle, contrôlé par véhicule, du SRD441 chez des volontaires sains, achevé en décembre 2008, a conclu que le SRD441 était bien toléré.

A propos de Serentis

Serentis est une société pharmaceutique privée fondée en 2006, dont l'objectif est de développer un pipeline de produits propriétaires innovants dans le but de répondre aux besoins médicaux encore non satisfaits dans le secteur dermatologique.

La stratégie de la compagnie est d'établir un pipeline de développement clinique et de faire avancer rapidement les projets vers les essais de "preuve de principe". Ce pipeline provient de programmes de recherche internes à faible risque, et d'autorisations ou de l'acquisition de projets auprès de sources externes. Ce pipeline comprend le SRD174, un traitement topique du prurit (démangeaisons), un symptôme pénible de la dermatite atopique. Un essai clinique de phase II du SRD174 a débuté en mars 2009. Son compte-rendu est attendu au cours de cette année.

Pour plus d'informations, veuillez visiter le site www.serentis-pharma.com.

Références

[1] Zuberbier T., et al; (2006) Patient perspectives on the management of atopic dermatitis; Journal of Allergy and Clinical Immunology, Vol. 118, No 1; 226-232

[2] Williams H, Flohr C; (2006) How epidemiology has challenged 3 prevailing concepts about atopic dermatitis; Journal of Allergy and Clinical Immunology ; Vol 118, No 1; 209-13.

[3] Kay J Gawkrodger DJ, Mortimer MJ, Jaron AG; (1994) The prevalence of childhood atopic eczema in a general population; Journal of American Academy of Dermatology; 30: 35–9

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.