Publicité
Accueil > Actualité médicale > Hématologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-04-14
Actualité médicale

Tags: Modification -  groupes -  sanguins -  globules -  rouges -  humains -  transfert -  genes - 
Modification des groupes sanguins de globules rouges humains en utilisant le transfert de gènes. - Actualité médicale
Modification des groupes sanguins de globules rouges humains en utilisant le transfert de gènes.

Les chercheurs de l'Etablissement Français du Sang Alpes-Méditerranée (le Dr. Claude BAGNIS, le Dr. Pascal BAILLY et le Dr. Sylvie CHAPEL) dirigés par le Dr. Jacques CHIARONI et affiliés à l'UMR 6578 regroupant l'EFS Alpes-Méditerranée, l'Université de la Méditerranée et le CNRS ont pu modifier un groupe sanguin par le transfert de gènes. Une avancée permettant à terme de produire des échantillons de référence de sang rare indispensable pour les diagnostics réalisés par l'EFS.

Publicité

Leurs travaux ont utilisé le système de groupe sanguin Kidd/JK comme modèle, un groupe sanguin parmi les 30 groupes connus, particulièrement critique dans le monde de la clinique transfusionnelle.

Alors que pour certains groupes sanguins comme le groupe ABO, il est possible d'obtenir des échantillons de sang présentant n'importe quelle combinaison d'antigènes, l'absence totale des antigènes du groupe sanguin Kidd/JK à la surface des globules rouges est particulièrement rare.

La stratégie utilisée combine les technologies de transfert de gène, d'interférence à ARN et de génération in vitro de globules rouges. En utilisant des vecteurs de transfert de gènes dérivés du HIV, leurs travaux montrent qu'il est possible de modifier génétiquement des cellules souches hématopoïétiques présentes dans le sang de cordon et d'induire la répression de l'expression du gène SLC14A1 qui code pour la protéine Kidd/JK.

Ces cellules modifiées génétiquement sont cultivées en laboratoire pour générer des globules rouges et sont testées en utilisant les techniques de routine des laboratoires transfusionnels. Ces tests montrent que ces globules rouges présentent les mêmes caractéristiques que ceux d'un donneur rare Jk null.

Ce type d'échantillon sanguin « artificiel » pourrait être utilisé dans les laboratoires de diagnostic des groupes sanguins comme échantillon de référence. De nombreuses évolutions sont encore nécessaires pour imaginer un développement industriel qui puisse aboutir à une utilisation en routine autant dans l'efficacité des systèmes répression génétique que dans celui de la génération de globules rouges à partir de cellules souches.

Ces travaux représentent une première étape vers la création d'échantillons de sangs rares utilisables dans les tests diagnostics impliqués dans la sécurité transfusionnelle.

Article écrit le 2009-04-14 par CNRS
Source: CNRS Accéder à la source

Mots clés: Modification groupes sanguins globules rouges humains transfert genes


Publicité

En savoir plus