Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-04-14
Fil actus Santé

Tags: anti-obesite -  medicament -  GSK -  GlaxoSmithKline - 
« GlaxoSmithKline lance son médicament anti-obésité malgré l'hostilité des autorités »  - Fil actus Santé
« GlaxoSmithKline lance son médicament anti-obésité malgré l'hostilité des autorités »

« les consommateurs et consommatrices vont bientôt pouvoir acheter en pharmacie le premier médicament sans ordonnance contre l’obésité », souligne les Échos.

Publicité

Le journal révèle que  « GlaxoSmithKline va en effet commercialiser le 6 mai son médicament orlistat, dosé à 60mg et vendu sous le nom de marque Alli. Il sera vendu entre 50 et 60 € par mois de traitement ».

« Cette facilité d’achat, sans passer par le médecin, inquiète les autorités sanitaires françaises », souligne le journaliste.

Jean Marimbert, directeur général de l’Afssaps indique que : « Ce médicament n’est qu’une aide et ne constitue en aucun cas un remède miracle. La prise en charge de l’obésité doit s’inscrire dans une stratégie thérapeutique globale, sous le contrôle d’un praticien ».

Le quotidien observe que ce médicament « est en fait la version deux fois moins dosée du Xenical de Roche ». « Le dosage à 120mg permet de perdre environ 4 kilos. Avec le dosage à 60mg, ce sont au mieux 2 kilos qui seront perdus » note Philippe Lechat, directeur de l’évaluation des médicaments de l’Afssaps .

Les autorités sanitaires « tiennent à ce que les clients soient parfaitement informés des contre-indications d’Alli et d’éventuelles interactions. […] L’Afssaps veillera donc à ce que la publicité soit explicite quant au bon usage à faire du médicament » signale le journaliste.

Article écrit le 2009-04-14 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: © Copyright InformationHospitaliere.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Source : Les Echos.fr du 14/04/09