Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-04-17
Actualité médicale

Tags: Habitat -  lignes -  haute -  tension -  mortalite -  due -  maladies -  neurodegeneratives -  etude -  longitudinale -  population -  suisse - 
Habitat près des lignes à haute tension et mortalité due aux maladies neurodégénératives : une étude longitudinale de la population suisse.  - Actualité médicale
Habitat près des lignes à haute tension et mortalité due aux maladies neurodégénératives : une étude longitudinale de la population suisse.

La relation entre l’exposition des habitations aux champs magnétiques des lignes à haute tension et la mortalité due aux affections neurodégénératives fut analysée parmi 4.7 million de personnes formant la Cohorte Nationale Suisse (liant mortalité et données de recensement), couvrant ainsi la période comprise entre 2000 et 2005.

Publicité

Les modèles à risque proportionnel de Cox furent utilisés afin d’analyser la relation entre le fait d’habiter à proximité des lignes à haute tension de 220/380 kV et le risque de décès suite à des maladies neurodégénératives et, ce, après avoir ajusté une série de facteurs confusionnels potentiels.

En général, le rapport de risque ajusté pour la maladie d’Alzheimer chez les personnes vivant à moins de 50 mètres d’une ligne à haute tension de 220-380 kV était d’1.24 (95% d’intervalle de confiance (IC): 0.80, 1.92) en comparaison avec les personnes qui habitent à une distance de 600 m et plus. Il s’avéra qu’il existe une relation de dose-réaction en fonction des années de résidence dans le voisinage immédiat des lignes à haute tension et de la maladie d’Alzheimer. Les personnes ayant vécu un minimum de 5 ans à moins de 50 m des lignes présentaient un rapport de risque ajusté de 1.51 (95% IC: 0.91, 2.51), augmentant à 1.78 (95% IC: 1.07, 2.96) après au moins 10 ans d’habitant et à 2.00 (95% IC: 1.21, 3.33) avec un minimum de 15 ans.

Le modèle était similaire pour la démence sénile, Très peu de preuves soutinrent un risque accru de sclérose latérale amyotrophique, de maladie de Parkinson ou de sclérose en plaques.

Article écrit le 2009-04-17 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Am J Epidemiol 2009 Jan 15;169(2):167-75. Accéder à la source

Mots clés: Habitat lignes haute tension mortalite due maladies neurodegeneratives etude longitudinale population suisse


Publicité

En savoir plus

Huss A, Spoerri A, Egger M, Roosli M.