Publicité
Accueil > Actualité médicale > EXPLORATIONS
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-04-22
Actualité médicale

Tags: usage -  abus -  alcool -  quoi -  conditions -  organisation -  travail -  occupation -  contribuent-elles - 
De l’usage et de l’abus d’alcool : en quoi les conditions d'organisation du travail et de l’occupation contribuent-elles ?   - Actualité médicale
De l’usage et de l’abus d’alcool : en quoi les conditions d'organisation du travail et de l’occupation contribuent-elles ?

Contexte: Cette recherche étudie les contributions spécifiques des conditions d’organisation de l’occupation et du travail à l’usage et l’abus d’alcool. Elle se base sur un modèle d’action sociale prenant en considération la personnalité de l’agent, les structures de la vie quotidienne et les structures macro-sociales.

Publicité

Méthodes : Les données sont tirées d’un échantillon représentatif comprenant 10155 travailleurs à Québec, au Canada. Les modèles de régression multinomiale modifiés en fonction de l’effet de la conception de l’échantillon, ont été utilisés afin de prédire la consommation d’alcool à risque accru ou réduit, e comparaison avec les non-buveurs. La contribution des conditions d’organisation du travail et de l’occupation (compétence utilisée, autorité de prise de décision, besoins physiques et psychologiques, nombre d’heures de travail, horaire de travail irrégulier, épuisement, syndicalisation, insécurité du travail, paiement au résultat, prestige) ont été ajustés en fonction de la situation familiale, le réseau social hors du lieu de travail et les caractéristiques individuelles.

Résultats : En comparaison avec les cols bleus non-qualifiés (ouvriers), la consommation d’alcool aussi bien à risque élevé que réduit est liée aux ouvriers qualifiés, aux cols blancs semi-qualifiés (employés de bureau) et aux cadres moyens ; quand à la consommation à haut risque, elle est associée aux cadres supérieurs. Pour les contraintes-ressources liées aux conditions d’organisation du travail, seul le harassement au niveau du lieu de travail constituait un déterminant important de la consommation d’alcool à risque élevé et réduit, mais il est modestement modéré par l’activité professionnelle. La situation familiale, le soutien social hors du travail ainsi que les caractéristiques personnelles des individus sont également associés à l’usage et l’abus d’alcool. Les facteurs non liés au travail medièrent / supprimèrent le rôle des conditions d’organisation du travail et de l’occupation.

Conclusion : L’harassement lié au milieu professionnel et à l’occupation est un facteur important associé à l’usage et l’abus d’alcool. Les résultats viennent prouver le modèle théorique présentant l’usage et l’abus d’alcool comme étant le fruit du stress causé par les contraintes et les ressources imposées simultanément par la personnalité de l’agent, la structure de la vie ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2009-04-22 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: BMC Public Health 2008;8:333. Accéder à la source

Mots clés: usage abus alcool quoi conditions organisation travail occupation contribuent-elles


Publicité

En savoir plus

Marchand A