Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies parasitaires
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-04-23
Actualité médicale

Tags: Artesunate -  rectal -  pre-reference -  prevenir -  deces -  handicap -  cas -  malaria -  severe -  essai -  controle -  placebo - 
Artésunate rectal de pré-référence pour prévenir le décès et l’handicap dans le cas de la malaria sévère : essai contrôlé par placebo  - Actualité médicale
Artésunate rectal de pré-référence pour prévenir le décès et l’handicap dans le cas de la malaria sévère : essai contrôlé par placebo

Contexte: La plupart des cas de décès dus à la malaria ont lieu dans les milieux ruraux. La progression rapide de la maladie au décès peut être interrompue par des traitements efficaces et rapides. Le traitement antipaludique ne peut sauver les patients en phase terminale mais pourrait s’avérer efficace s’il est administré plus tôt. Si les patients ne pouvant être traités oralement, ne peuvent également pas être injectes pendant des heures, l’artésunate rectale peut être administrée avant le médicament de référence et agit rapidement sur les parasites. Nous effectué une recherche afin de savoir si cette intervention réduit la mortalité et l’handicap permanent.

Publicité

Méthodes : Au Bangladesh, à Ghana et en Tanzanie, les patients suspectés d’être atteint de malaria sévère et ne pouvant être traités oralement reçurent au hasard un seul artésunate (n=8954) ou un placebo (n=8872) suppositoire en prenant la boite numérotée leur étant attribuée et ensuite envoyés aux cliniques où ils devraient recevoir l’injection. Ceux qui avaient déjà reçu une injection antipaludique ou ceux dont le frottis sanguin s’avéra négatif avant la randomisation furent exclus, laissant 12 068 patients (6072 artésunate, 5996 placebo) pour l’analyse. Les résultats primaires étaient la mortalité, évaluée entre 7 et 30 jours plus tard, et l’handicap permanent, réévalué périodiquement. Tous les chercheurs ignoraient le placement de chaque patient. L’analyse fut effectuée en intention de traiter. Cette étude est enregistrée dans les trios pays, sous les numéros ISRCTN83979018, 46343627, et 76987662.

Résultats: la mortalité frappa 154 des 6072 artésunate contre 177 des 5996 placebo (2.5%vs 3.0%, p=0.1). Deux contre 13 (0.03%vs 0.22%, p=0.0020) se retrouvèrent handicapés à vie; totalité des décès ou des handicapes: 156 contre 190 (2.6%vs 3.2%, p=0.0484). les premiers cas de mortalité ne furent pas déduits (56 vs 51 décès au bout de 6 h; moyenne de 2 h). Chez les patients ayant atteints la Clinique au bout de 6 heures (moyenne de 3 h), l’artésunate de pré-référence n’affecta pas significativement les cas de décès après 6 heures ou l’handicap à vie (71/4450 [1.6%] vs 82/4426 [1.9%], rapport de risque 0.86 [95% CI 0.63-1.18], p=0.35). Toutefois, pour les patients n’ayant pas atteint la Clinique au bout de 6 heures, la moitié d’entre eux n’étaient toujours pas arrivés au bout de 15 heures, et l’artésunate rectal pré-référant réduisit considérablement les cas de décès ou d’handicap permanent (29/1566 [1.9%] vs 57/1519 [3.8%], rapport des risques 0.49 [95% IC 0.32-0.77], p=0.0013).

Interprétation: ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2009-04-23 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Lancet 2009 Feb 14;373(9663):557-66. Accéder à la source

Mots clés: Artesunate rectal pre-reference prevenir deces handicap cas malaria severe essai controle placebo


Publicité

En savoir plus

Gomes MF, Faiz MA, Gyapong JO, Warsame M, Agbenyega T, Babiker A, et al.