Publicité
Accueil > Actualité médicale > EXPLORATIONS
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-05-17
Actualité médicale

Tags: Vaccin -  anti -  nicotine - 
Vaccin anti nicotine - Actualité médicale
Vaccin anti nicotine

Un vaccin pour traiter la dépendance à la nicotine démontre la preuve de son efficacité dans le cadre d’un essai clinique de phase II Cytos Biotechnology SA (SWX:CYTN) a annoncé aujourd’hui que son candidat vaccin CYT002-NicQb pour traiter la dépendance à la nicotine avait démontré la preuve de son efficacité. Les résultats de cet essai clinique de phase II ont été présentés aujourd’hui par l’investigateur principal de l’étude, le Prof. Dr. Jacques Cornuz (CHUV Lausanne), à la réunion annuelle de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology) à Orlando, aux Etats-Unis, au nom des trois centres Suisses qui ont participé à l’étude.

Publicité

Un vaccin pour traiter la dépendance à la nicotine démontre la preuve de son efficacité dans le cadre d’un essai clinique de phase II

Cytos Biotechnology SA (SWX:CYTN) a annoncé aujourd’hui que son candidat vaccin CYT002-NicQb pour traiter la dépendance à la nicotine avait démontré la preuve de son efficacité. Les résultats de cet essai clinique de phase II ont été présentés aujourd’hui par l’investigateur principal de l’étude, le Prof. Dr. Jacques Cornuz (CHUV Lausanne), à la réunion annuelle de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology) à Orlando, aux Etats-Unis, au nom des trois centres Suisses qui ont participé à l’étude. Réalisé sur 341 fumeurs, cet essai clinique avait pour objectif de démontrer l’efficacité du vaccin candidat et d’évaluer sa tolérance et son innocuité.

Le critère d’évaluation principal de l’essai clinique était le renoncement de fumer de façon continue entre la 8ème et la 24ème semaine après le début du traitement. Ceci a été constaté par une autoévaluation des participants fumeurs et par une validation biochimique indépendante.

Deux tiers des fumeurs ont reçu le vaccin, alors qu’un tiers a reçu un placebo. Tous les fumeurs qui ont reçu le vaccin ont produit des anticorps, ce qui correspond à un taux de réaction immunologique de 100%. Sur la base des niveaux d’anticorps mesurés, les fumeurs vaccinés ont été regroupés en trois catégories de réponse : faible, moyenne et élevée. Aucun niveau d’anticorps n’a été décelé dans le sang des fumeurs ayant reçu le placebo.

Résultats : taux de réponse élevé 57% (30 / 53) , taux de réponse moyen 32% (17 / 53) ,taux de réponse faible 32% (17 / 53) soit au total 40% (64/159)

Les résultats ci-dessus démontrent de manière statistiquement très significative un effet de dose entre le niveau d’anticorps produits contre la nicotine (mécanisme d’action du vaccin) et l’effet ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2005-05-17 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Vaccin anti nicotine


Publicité

En savoir plus