Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-04-29
Actualité médicale

Tags: Facteurs -  amelioration -  esperance -  vie -  corrigee -  fonction -  risques -  incapacite -  malades -  VIH/SIDA - 
Facteurs associés à l’amélioration de l’espérance de vie corrigée en fonction des risques d’incapacité chez les malades du VIH/SIDA  - Actualité médicale
Facteurs associés à l’amélioration de l’espérance de vie corrigée en fonction des risques d’incapacité chez les malades du VIH/SIDA

Contexte: L’épidémie du VIH/SIDA et les traitements conçus pour soulager ont donné lieu à un changement dans le fardeau de la maladie, soit un déplacement de la mort vers une qualité de vie /incapacité. L’objectif est de déterminer les facteurs associés aux améliorations du niveau de vie chez les malades du VIH/SIDA (hommes et femmes) en Andalousie; en matière d’espérance de vie corrigée en fonction des risques d’incapacité.

Publicité

Méthodes: étude descriptive sur un échantillon de 8800 personnes au registre de SIDA andalou entre 1983 et 2004.

Variables dépendantes: la vie perdue pour cause de mortalité prématurée (YLL), les années perdues pour cause d’incapacité (YLD) et l’espérance de vie corrigée en fonction des risques d’incapacité (DALY). Des variables indépendantes: l’état vital, le sexe, l’âge au moment du diagnostic, l’âge au moment de la mort, la catégorie de transmission, la province de résidence, la maladie comme indicateur du SIDA et la période du diagnostic. Une analyse bivariable a été réalisée afin de vérifier si les variables du niveau de santé ont changé selon les variables indépendantes. A partir des variables indépendantes ayant un lien statistiquement significatif avec les variables du niveau de santé, un modèle de régression linéaire multivariable, désagrégé par le gendre, fut conçu.

Résultats: Chez les femmes, nous avons trouvé un modèle expliquant le niveau de santé de 64.9%: un lien fut trouvé entre un niveau de santé élevé (DALYs plus faibles) et l’utilisation de drogue par voie intraveineuse, la province de résidence, le fait d’être diagnostiquée durant l’époque de HAART et une époque plus ancienne au moment du diagnostic. Chez les hommes, nous avons trouvé un modèle expliquant le niveau de santé de 64%: un lien fut trouvé entre un niveau de santé élevé (DALYs plus faibles) et l’utilisation de drogue par voie intraveineuse, la province de résidence, le fait d’être diagnostiqué durant l’époque de HAART et une époque plus ancienne au moment du diagnostic.

Conclusion: Un niveau de santé élevé (DALY plus faible) chez les hommes et femmes, serait lié à la non-utilisation de drogue par voie intraveineuse, à la province de résidence, le fait d’être diagnostiqué durant l’époque de HAART et à une époque ancienne au moment du diagnostic.

Article écrit le 2009-04-29 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: BMC Public Health 2008;8:362. Accéder à la source

Mots clés: Facteurs amelioration esperance vie corrigee fonction risques incapacite malades VIH/SIDA


Publicité

En savoir plus

Bermudez-Tamayo C, Martin JJ, Ruiz-Perez I, Lima AO.