Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-05-05
Actualité médicale

Tags: augmentation -  excessive -  frequence -  cardiaque -  stress -  double -  risque -  arret -  cardiaque -  ulterieur - 
L’augmentation excessive de la fréquence cardiaque lors d’un stress double le risque d arrêt cardiaque ultérieur - Actualité médicale
L’augmentation excessive de la fréquence cardiaque lors d’un stress double le risque d arrêt cardiaque ultérieur

Xavier Jouven et ses collaborateurs du Centre de recherche cardiovasculaire de Paris (Unité Inserm 970) ont mis au jour une méthode simple et économique pour prédire quelles sont les personnes présentant un risque accru de mort subite par crise cardiaque. Leurs travaux paraissent dans la revue European Heart Journal.

Publicité

Les chercheurs ont suivi 7 746 fonctionnaires français de sexe masculin, et ont observé que les hommes dont la fréquence cardiaque avait le plus augmenté lors d’un léger stress juste avant un test d’effort, présentaient deux fois plus de risque de succomber ultérieurement d’une crise cardiaque, que les hommes dont la fréquence cardiaque n’avait pas autant augmenté. Cette étude est la première à mettre en évidence cette association. « Et comme mesurer le pouls d’un patient est un acte simple et économique, elle pourrait permettre d’identifier les personnes à risque élevé », estiment les auteurs. « Les personnes ayant présenté une forte augmentation de leur fréquence cardiaque lors d’un stress léger pourraient bien être soumis à des examens complémentaires et des stratégies de prévention sur mesure pourraient leur être proposées, pour réduire la probabilité d’une affection cardiaque », explique Xavier Jouven qui a dirigé les recherches.

La mort subite par arrêt cardiaque est un problème de santé publique majeur avec 40 000 cas par an en France : Dans les 27 pays de l’Union Européenne, elle est la cause de 486 000 décès environ sur une population de 497 millions de personnes. Moins de 5 % des victimes de crises cardiaques sont réanimées avec succès. En conséquence, disposer d’un moyen d’identifier le plus tôt possible les personnes à risque très élevé, au sein d’une population générale en apparence saine, constituerait une immense avancée pour la prévention de certains de ces décès.

Xavier Jouven et ses confrères ont examiné les données de l’Enquête Prospective Parisienne I portant sur 7 746 hommes français âgés de 42 à 53 ans, employés comme agents de police à la Préfecture de Police de Paris. Les sujets ont passé des examens médicaux entre 1967 et 1972, notamment des électrocardiogrammes et des examens cliniques et biologiques ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2009-05-05 par INSERM
Source: INSERM Accéder à la source

Mots clés: augmentation excessive frequence cardiaque stress double risque arret cardiaque ulterieur


Publicité

En savoir plus

Source
“Excessive heart rate increase during mild mental stress in preparation for exercise predicts sudden death in the general population”.
Xavier Jouven, Peter J. Schwartz, Sylvie Escolano, Céline Straczek, Muriel Tafflet, Michel Desnos, Jean Philippe Empana, and Pierre Ducimetière
European Heart Journal. doi:10.1093/eurheartj/ehp160.