Publicité
Accueil > Revue de presse > Gilead Sciences
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2009-05-18
Revue de presse

Tags: Gilead Sciences - 
Les données de l’étude de phase III de Gilead Sciences sur le darusentan indiquent des baisses significatives de la tension artérielle chez les patients souffrant d’hypertension résistante  - Revue de presse
Les données de l’étude de phase III de Gilead Sciences sur le darusentan indiquent des baisses significatives de la tension artérielle chez les patients souffrant d’hypertension résistante

Les résultats détaillés de l’étude DAR-311 sont exposés dans le cadre d’une présentation de dernière minute à l’ASH 2009.

Publicité

SAN FRANCISCO--Gilead Sciences, Inc. (Nasdaq : GILD) a annoncé aujourd’hui la présentation des données de l’étude DAR-311 (DORADO), un essai clinique de phase III évaluant le darusentan, l’antagoniste du récepteur de l'endothéline (ARE) en prise quotidienne par voie orale élaboré par la société, en tant que traitement d’appoint de l’hypertension artérielle résistante, définie comme étant l’impossibilité d’atteindre la tension artérielle cible tout en observant les doses complètes d’un régime posologique approprié de trois médicaments comprenant un diurétique. Ces données sont exposées aujourd’hui lors d’une présentation de dernière minute au vingt-quatrième congrès et exposition annuels (ASH 2009) de l’American Society of Hypertension, Inc. (ASH) à San Francisco (Présentation #LB-OR-06).

L’étude DAR-311 est un essai de phase III international par groupes parallèles en double aveugle, contrôlé par placebo dans lequel 379 patients ont été randomisés pour recevoir pendant une durée pouvant aller jusqu’à 14 semaines des doses quotidiennes de darusentan 50 mg (n = 81), 100 mg (n = 81), 300 mg (n = 85) ou un placebo (n = 132) comme traitement d’appoint aux régimes antihypertenseurs. Les critères d'évaluation d’efficacité co-primaires ont été la variation par rapport aux valeurs initiales de la tension artérielle systolique (TAS) en position assise et de la tension artérielle diastolique (TAD) en position assise jusqu’à la semaine 14. Les critères d'évaluation secondaires ont été la variation par rapport aux valeurs initiales de la TAS et de la TAD moyennes sur 24 heures et le pourcentage de patients atteignant la TAS cible. Gilead a annoncé les résultats préliminaires de l’étude en avril.

« En raison du risque accru de maladies cardiovasculaires mettant le pronostic vital en jeu associées à l’impossibilité de contrôler la tension artérielle, notamment l’accident cérébrovasculaire et la crise cardiaque, il est essentiel d’évaluer de nouvelles approches thérapeutiques dans le traitement de ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2009-05-18 par Gilead Sciences, Inc.
Source: Business wire

Mots clés: Gilead Sciences


Publicité

En savoir plus

Résultats de l’étude DAR-311

Les caractéristiques démographiques et cliniques initiales étaient comparables dans les groupes de traitement. L’âge moyen des patients était de 62 ans, 39 % des patients étant âgés de plus de 65 ans. L’indice de masse corporelle (BMI) était de 32 kg/m2, une indication d'obésité. Quarante % des patients étaient diabétiques et 25 % des patients souffraient d’insuffisance rénale chronique (IRC).

Au cours de l’étude DAR-311, des baisses moyennes de la TAS en position assise par rapport aux valeurs initiales de 16,5 mmHg, 18,1 mmHg, 18,1 mmHg et 8,6 mmHg ont été observées dans les groupes darusentan 50 mg, 100 mg, 300 mg et placebo, respectivement, après 14 semaines de traitement. Des baisses moyennes de la TAD en position assise de 10,1 mmHg, 9,9 mmHg, 10,7 mmHg et 5,3 mmHg par rapport aux valeurs initiales ont été observées pour les groupes darusentan 50 mg, 100 mg, 300 mg et placebo, respectivement, après 14 semaines de traitement (p<0,001 pour la comparaison de chaque groupe sous darusentan au placebo).

La surveillance ambulatoire de la tension artérielle (SATA) effectuée à la semaine 14 a révélé des baisses hautement significatives (p<0,001) de la TAS et de la TAD sur 24 heures par rapport aux valeurs initiales chez les patients traités avec du darusentan. Des baisses de la TAS moyenne de 9 mmHg, 9,8 mmHg, 9,5 mmHg et 1,1 mmHg sur 24 heures ont été observées dans les groupes darusentan 50 mg, 100 mg, 300 mg et placebo, respectivement. Pour la TAD, des baisses moyennes de 7,8 mmHg, 7,7 mmHg, 7,4 mmHg et 0,7 mmHg sur 24 heures ont été observées dans les groupes darusentan 50 mg, 100 mg, 300 mg et placebo, respectivement. Les baisses de la TAS ambulatoire ont été maintenues pendant la période de suivi de 24 heures et aucune variation significative de la fréquence cardiaque n’a été constatée.

D’après les directives, une TAS inférieure à 140 mmHg est recommandée pour les patients hypertendus sans autre maladie grave. Pour les patients diabétiques et souffrant d’IRC, la TAS cible est plus stricte, avec un objectif de moins de 130 mmHg. Dans DAR-311, plus de la moitié des patients traités avec darusentan ont atteint leur objectif de tension artérielle, comparé à environ un quart des patients recevant le placebo (53,1 %, 53,1 %, 48,2 % et 27,3 % dans les groupes darusentan 50 mg, 100 mg, 300 mg et placebo, respectivement, p<0,001 pour la comparaison de chaque groupe sous darusentan contre le placebo).

Les effets indésirables les plus fréquents ont été de l’œdème, des œdèmes périphériques, de la rétention d’eau, des étourdissements, des céphalées et de la fatigue. L’œdème/œdème périphérique a été signalé chez 20 %, 24 %, 15 % et 10 % des patients dans les groupes sous darusentan 50 mg, 100 mg, 300 mg et placebo, respectivement. La rétention d’eau a été signalée chez 5 %, 11 %, 11 % et 5 % des patients dans les groupes sous darusentan 50 mg, 100 mg, 300 mg et placebo, respectivement.

Les résultats de tests de la fonction hépatique étaient comparables entre les groupes de traitement et des concentrations d’enzyme hépatique (aminotransférase) supérieures à trois fois la limite supérieure de la fourchette normale (ULN) ont été signalées chez trois patients, un dans chacun des groupes placebo et darusentan 100 mg et 300 mg. De petites baisses moyennes ont été constatées au niveau de l’hémoglobine (0,9 g/dL, 0,9 g/dL, 1,1 g/dL et 0,2 g/dL dans les groupes darusentan 50 mg, 100 mg, 300 mg et placebo, respectivement) et au niveau des concentrations totales de protéine (0,2 g/dL dans chacun des groupes sous darusentan et 0,1 g/dL dans le groupe placebo). Aucune variation n’a été constatée dans le dénombrement des leucocytes ou des plaquettes.

Une mort cardiaque s’est produite chez un patient recevant le placebo. Cinq patients recevant du darusentan ont présenté des épisodes cardiovasculaires: deux d’entre eux ont souffert d’un infarctus du myocarde (tous deux avaient des antécédents de coronaropathie), un patient a présenté une récurrence d’insuffisance cardiaque présente au début de l’étude et deux ont souffert d’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée (mesures de la capacité de pompage cardiaque; 0,58 et 0,65) qui a vite réagi à un traitement diurétique.

Le darusentan est un composé de recherche dont l’innocuité et l’efficacité chez l’homme n’ont pas encore été déterminées.

À propos du programme DORADO de phase III

L’étude DAR-311 est l’un de deux essais cliniques de phase III en cours, évaluant l’innocuité, l’efficacité et la tolérabilité du darusentan comme traitement d'appoint de l’hypertension résistante. Les inscriptions à la deuxième étude, DAR-312 (DORADO-AC), sont terminées et l’étude devrait être achevée et les données disponibles pour la fin 2009.

L’étude DAR-312 est un essai de phase III international en groupes parallèles en double aveugle, contrôlé par placebo dans lequel environ 770 patients ont été randomisés pour recevoir du darusentan (titré à la dose optimale de 50, 100 ou 300 mg une fois par jour), un comparateur actif (guanfacine 1 mg une fois par jour) ou un placebo. Les critères d'évaluation co-primaires de l’essai ont été les variations par rapport aux valeurs initiales de la tension artérielle systolique (TAS) en position assise et de la tension artérielle diastolique (TAD) en position assise, mesurées par sphygmomanométrie, jusqu’à la semaine 14.

Pour les deux études, les patients qui participent à la totalité de la période d’évaluation de 14 semaines peuvent s’inscrire aux études d’innocuité à long terme (DAR-311E et DAR-312E).

Á propos du Darusentan

Le darusentan est un antagoniste du récepteur de l’endothéline (ARE) oral à prise quotidienne de la catégorie des acides propioniques qui fait l’objet de recherches dans le cadre d’essais cliniques comme thérapie orale d’appoint pour les patients qui souffrent d’hypertension résistante. Le darusentan bloque de façon sélective le récepteur de l’endothéline de type A (ETA), qui, s’il est activé par l’endothéline-1 (ET-1), provoque une vasoconstriction (rétrécissement des vaisseaux sanguins) et une prolifération des cellules. Des concentrations sanguines élevées en ET-1 ont été signalées chez certains patients hypertendus, notamment dans plusieurs sous-groupes de patients hypertendus dont l’hypertension s’est avérée difficile à traiter précédemment.

À propos de l’hypertension résistante

L’hypertension résistante est définie comme l’incapacité par des patients recevant des doses complètes d’un régime approprié de trois médicaments comprenant un diurétique d’atteindre une tension artérielle cible. D’après le septième comité national conjoint sur la prévention, la détection, l’évaluation et le traitement de l’hypertension artérielle (Seventh Joint National Committee on the Prevention, Detection, Evaluation and Treatment, JNC7), une TAS inférieure à 140 mmHg et une TAD inférieure à 90 mmHg sont recommandées pour les patients hypertendus qui ne présentent aucune autre maladie grave. Pour les patients qui souffrent de diabète et d’insuffisance rénale chronique, la tension artérielle systolique et la tension artérielle diastolique cibles sont plus strictes, à savoir une TAS cible inférieure à 130 mmHg et une TAD cible inférieure à 80 mmHg.

L’hypertension touche environ un milliard de personnes dans le monde. Bien que le nombre exact de patients considérés comme résistants ne soit pas connu, les estimations laissent entendre une prévalence qui se situerait entre 2 et 5 % des patients hypertendus suivis par des généralistes aux États-Unis, avec des taux significativement plus élevés dans les cliniques spécialisées. L’incapacité à contrôler la tension artérielle augmente le risque d’accident cérébrovasculaire, d’infarctus du myocarde, d’insuffisance cardiaque, d’insuffisance rénale et de mortalité cardiovasculaire. Il n’existe actuellement aucune norme acceptée de traitement des patients souffrant d’hypertension résistante.

À propos de Gilead Sciences

Gilead Sciences est une société biopharmaceutique qui découvre, met au point et commercialise des produits thérapeutiques innovants dans des secteurs où les besoins en médecine restent insatisfaits. La mission de la société est de promouvoir, dans le monde entier, les soins chez les patients atteints d’affections mettant en jeu leur pronostic vital. La société Gilead, dont le siège est situé à Foster City, en Californie, est présente en Amérique du Nord, en Europe et en Australie.

Le présent communiqué de presse contient des déclarations prévisionnelles, au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995, qui sont sujettes à des risques, des incertitudes et à d’autres facteurs, notamment les risques que les données d'innocuité et d'efficacité obtenues de l’essai clinique DAR-311 (DORADO) ne soient pas observées dans d’autres essais cliniques. En outre, le feedback des autorités réglementaires ou les résultats des essais cliniques pourront entraîner des retards ou nécessiter l’exécution d’essais supplémentaires. Par conséquent, il est envisageable que nous cessions le développement du darusentan pour le traitement de l’hypertension résistante. Ces risques, ces incertitudes et autres facteurs sont susceptibles de faire varier sensiblement les résultats réels de ceux qui figurent dans ces déclarations prévisionnelles. Le lecteur est prié de ne pas se fier à ces déclarations prévisionnelles. Ces risques et d’autres encore sont décrits en détail dans le rapport annuel de Gilead établi sur le formulaire 10-K pour l’exercice clos le 31 décembre 2008 et dans son rapport trimestriel établi sur le formulaire 10-Q pour le premier trimestre 2009, déposés auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis. Toutes les déclarations prévisionnelles se fondent sur des informations dont Gilead dispose actuellement et Gilead rejette toute obligation d’actualiser une quelconque de ces déclarations prévisionnelles.

Pour de plus amples informations sur Gilead, appelez le service des affaires publiques au 1-800-GILEAD-5 (1-800-445-3235) ou consultez le site www.gilead.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.