Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-05-25
Actualité médicale

Tags: maladie -  Alzheimer -  rapprocher -  diagnostic -  traitement -  precoces - 
Une découverte sur la maladie d'Alzheimer pourrait nous rapprocher d'un diagnostic et d'un traitement précoces - Actualité médicale
Une découverte sur la maladie d'Alzheimer pourrait nous rapprocher d'un diagnostic et d'un traitement précoces

Les decouvertes de l'Universite McGill et de l'Institut Lady Davis contribuent a cibler la molecule causant la maladie.

Publicité

Une découverte réalisée par des chercheurs de l'Université McGill et de l'Institut Lady Davis pour la recherche médicale, affilié à l'Hôpital général juif de Montréal, offre un nouvel espoir de rendre possibles un diagnostic et un traitement précoces de la maladie d'Alzheimer.

Dans une étude publiée le 15 mai dans le Journal of Biological Chemistry, le Dr Hemant Paudel, son étudiant au doctorat Dong Han et les boursiers au postdoctorat Hamid Qureshi et Yifan Lu, indiquent que l'ajout d'un phosphate spécifique à un acide aminé à une protéine clé du cerveau est la cause principale de la maladie d'Alzheimer. L'identification de ce phosphate, un parmi une possibilité de deux douzaines de telles molécules, est susceptible de permettre un diagnostic plus précoce de la maladie d'Alzheimer et, à long terme, le développement de médicaments pour l'empêcher de se déclarer.

La protéine critique, appelée protéine tau, est une partie normale du cerveau et du système nerveux central. Mais chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, les protéines tau deviennent incontrôlables et forment des nouds qui, avec des plaques séniles, constituent la cause principale de la maladie dégénérative.

Il y a plusieurs années, on a découvert que les protéines tau contenues dans les cerveaux normaux contiennent uniquement trois à quatre phosphates liés, alors que les protéines tau anormales des malades souffrant d'Alzheimer comptent entre 21 et 25 phosphates de plus.

Le Dr Paudel et son équipe ont découvert que l'ajout d'un phosphate spécifique à l'acide aminé Ser202, qui se trouve dans la protéine tau du cerveau, est le principal coupable responsable de la maladie d'Alzheimer.

« Cette étude a un double impact », a déclaré le Dr Paudel, professeur adjoint au Département de neurologie et de neurochirurgie de l'Université McGill et directeur de projet au Centre de recherche sur ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2009-05-25 par McGill University
Source: McGill University Accéder à la source

Mots clés: maladie Alzheimer rapprocher diagnostic traitement precoces


Publicité

En savoir plus