Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biologie clinique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-09-27
Actualité médicale

Tags: cellules souches -  guerison -  locomotion -  moelle -  epiniere - 
Des cellules souches humaines se différentient et permettent la guérison de la locomotion lors d'atteintes de la moelle épinière de souris - Actualité médicale
Des cellules souches humaines se différentient et permettent la guérison de la locomotion lors d'atteintes de la moelle épinière de souris

Selon l'article des Drs Brian J. Cummings, Nobuko Uchida et collaborateurs du département de Physical Medicine and Rehabilitation and Anatomy and Neurobiology, à l'université de Californie, Irvine et du Dr Irving L. Weissman, de l'université Stanford School of Medicine, à Stanford, CA, publié le 16 Aout 2005 dans Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), des cellules souches humaines se sont développées en neurosphères, ont survécu, migré, et se sont différentiées en neurones et oligodendrocytes dans la moelle épinière blessée.

Publicité

Selon l'article des Drs Brian J. Cummings, Nobuko Uchida et collaborateurs du département de Physical Medicine and Rehabilitation and Anatomy and Neurobiology, à l'université de Californie, Irvine et du Dr Irving L. Weissman, de l'université Stanford School of Medicine, à Stanford, CA, publié le 16 Aout 2005 dans Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), des cellules souches humaines se sont développées en neurosphères, ont survécu, migré, et se sont différentiées en neurones et oligodendrocytes dans la moelle épinière blessée. Elles ont permis la reprise de la marche qui avait été compromise par l'action de la toxine diphthérique.

La remyélinisation par ces cellules souches fut constatée au niveau de la blessure de la moelle épinière des souris déficientes. De plus, l'étude au microscope électronique témoigne de la formation de synapses entre ces cellules et les neurones des souris hôtes.

Ces données suggèrent que ces cellules souches ont le potentiel thérapeutique pour guérir des blessures et des maladies du système nerveux central.

Publié le 26/09/05

Article écrit le 2005-09-27 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: cellules souches guerison locomotion moelle epiniere


Publicité

En savoir plus