Publicité
Accueil > Revue de presse > Celgene International
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2009-06-04
Revue de presse

Tags: Celgene International - 
Les données en provenance des essais cliniques sur le REVLIMID® , le VIDAZA® et l'amrubicine ont été reportées pour des indications élargies en hématologie et oncologie  - Revue de presse
Les données en provenance des essais cliniques sur le REVLIMID® , le VIDAZA® et l'amrubicine ont été reportées pour des indications élargies en hématologie et oncologie

Les produits Celgene ont été indiqués pour le traitement de nombreuses maladies au cours de la 45ème rencontre de la Société américaine d'oncologie Clinique.

Publicité

BOUDRY, Suisse--Celgene International Sàrl (NASDAQ : CELG) a annoncé les résultats de nombreuses études présentées lors de la 45ème rencontre de la Société américaine d'oncologie clinique, qui s'est tenue du 30 mai au 1er juin 2009 à Orlando, en Floride. Des affiches et des présentations clés assurées par des oncologues cliniques du monde entier comprenaient des études sur le REVLIMID dans le traitement du myélome multiple, de plusieurs formes de lymphome non-Hodgkinien et du cancer de la prostate ; le VIDAZA dans le traitement des syndromes myélodysplasiques et l'Amrubicine dans le traitement du cancer du poumon à petites cellules. Ces données continuent de soutenir l'activité démontrée lors des études précédentes.

Le myélome multiple :

Plusieurs essais portant sur le myélome multiple ont fait état de données sur l'utilisation du REVLIMID à tous les stades de la maladie.

Extrait # 8594 Comparaison entre la thérapie du lénalidomide en association avec le dexaméthasone lors de la première rechute et la thérapie de sauvetage ultérieure chez des patients atteints de myélome multiple en rechute ou réfractaires

Dans le cadre d'une présentation par affiches réalisée par le Dr. Edward Stadtmauer de l'Université de Pennsylvanie à Philadelphie, en Pennsylvanie, aux Etats-Unis, une analyse prospective de sous-ensembles de deux études majeures de Phase III portant sur le myélome multiple en rechute ou réfractaire (MM-009/MM-010) a permis d'examiner les avantages de l’administration du REVLIMID en association avec le dexaméthasone dès la première rechute.

Cette étude a montré que l'état de santé des patients ayant reçu une thérapie préalable s'était considérablement amélioré par rapport à celui des patients ayant reçu au minimum deux thérapies préalables. Parmi les résultats significatifs figurent l'augmentation de la durée médiane jusqu'à progression de la maladie (17,1 mois contre 10,6 mois 95 % CI 0,48 – 0,97 P=0,026), de la survie ...

Page suivante (2 / 12)

Article écrit le 2009-06-04 par Celgene International
Source: Business wire

Mots clés: Celgene International


Publicité

En savoir plus

A propos du REVLIMID®

Le REVLIMID est actuellement homologué aux Etats-Unis, dans l'Union Européenne, au Canada, en Suisse et dans plusieurs pays d'Amérique Latine, en combinaison avec le dexaméthasone, pour le traitement des patients atteints de myélome multiple ayant déjà reçu au minimum une thérapie préalable, et en Australie, en combinaison avec le dexaméthasone pour le traitement de patients dont la maladie a progressé après une thérapie. Le REVLIMID est également homologué au Canada, aux Etats-Unis et dans plusieurs pays d'Amérique Latine pour l'anémie dépendant des transfusions à cause de syndromes myélodysplasiques 1 faibles à intermédiaires, associés à une suppression de l'anomalie cytogénétique 5q avec ou sans anomalies cytogénétiques supplémentaires. Le REVLIMID a obtenu la désignation de médicament orphelin dans l'Union Européenne, aux Etats-Unis, en Suisse et en Australie.

Le REVLIMID est un composé IMiDs®; il fait partie d’un groupe de nouveaux principes actifs immunomodulateurs exclusifs. Le REVLIMID et d’autres composés IMiDs continuent à être évalués dans plus de 100 études cliniques dans un large éventail d’affections en cancérologie, à la fois dans les cancers du sang et les tumeurs solides. La gamme des IMiDs est protégée par des brevets exhaustifs de propriété intellectuelle et par des demandes de brevet en instance, comprenant des brevets de composition de matières et des brevets d’utilisation.

À propos de VIDAZA®

En mai 2004, VIDAZA est devenu le premier médicament homologué par la FDA pour le traitement des patients atteints de syndromes myélodysplastiques (SMD). La FDA a homologué le VIDAZA, premier né d´une nouvelle catégorie de médicaments appelée agents de déméthylation, pour le traitement des cinq sous-types de SMD, qui incluent les patients à faible risque et les patients à haut risque. Ces sous-types comprennent : l´anémie réfractaire (AR) ou l´anémie réfractaire avec sidéroblastes en couronne (ARSC) si elle est accompagnée de neutropénie ou de thrombocytose ou nécessite des transfusions ; l´anémie réfractaire avec excès de blastes (AREB), l´anémie réfractaire avec excès de blastes en transformation (AREB-T), et la leucémie myélomonocytaire chronique (LMMC). Par ailleurs, en décembre 2008, le VIDAZA a été homologué par la Commission européenne pour le traitement des patients adultes non-éligibles pour une transplantation hématopique de cellules-souches, atteints de SMD intermédiaires 2 et à haut risque selon l'IPSS, de leucémie chronique myéloproliférative (CMML) avec 10-29% de blastes de moelles sans troubles myéloprolifératifs, ou de leucémie aiguë myéloblastique (LAM)avec 20-30% de blastes et une dysplasie multi-lignée, selon la classification de l'OMS.

On estime que le VIDAZA exerce ses effets antinéoplastiques en provocant l'hypométhylation de l'ADN et la cytotoxicité directe des cellules hématopoïétiques anormales dans la moelle osseuse. La concentration de VIDAZA requise en vue d'une inhibition maximale de méthylation de l'ADN in vitro n'entraîne pas de suppression majeure de la synthèse de l'ADN. L'hypométhylation peut restaurer la fonction normale des gènes cruciaux pour la différenciation et la prolifération. Les effets cytotoxiques du VIDAZA entraînent le décès des cellules à division rapide, dont les cellules cancéreuses qui ne répondent plus aux mécanismes normaux de contrôle de la croissance. Les cellules non-proliférantes sont relativement insensibles au VIDAZA. En janvier 2007, le VIDAZA a été homologué par la FDA en vue de son administration par intraveineuse et les résultats de l'essai portant sur la survie au VIDAZA (AZA-001) ont été ajoutés en août 2008.

A propos de l'Amrubicine

L'Amrubicine est un analogue de l'anthracycline synthétique de troisième génération qui a démontré une efficacité clinique substantielle dans le traitement du cancer du poumon à petites cellules. Solide inhibiteur de la topoisomérase, l’Amrubicine est étudié en tant qu'agent unique, en combinaison avec des thérapies anticancéreuses pour le traitement de plusieurs tumeurs solides, dont le cancer du poumon et du sein.

L'Amrubicine est actuellement autorisé et commercialisé au Japon pour le traitement du cancer du poumon à petites cellules et du cancer du poumon non à petites cellules par Nippon Kayaku, une société pharmaceutique japonaise spécialisée en oncologie, qui a obtenu une licence de commercialisation de Dainippon Sumitomo, le développeur originel de cette thérapie. Dainippon Sumitomo détient également une licence portant sur les droits de marketing aux Etats-Unis et en Europe de l'Amrubicine à Pharmion Corporation, acquise par Celgene Corporation en mars 2008.

A propos du myélome multiple

Le myélome multiple (appelé également myélome ou myélome des plasmocytes) est un cancer du sang dans lequel des plasmocytes malins sont surproduits dans la moelle osseuse. Les plasmocytes sont des globules blancs qui aident à produire des anticorps appelés immunoglobulines qui luttent contre les infections et les maladies. Cependant, la plupart des patients souffrant de myélome multiple ont des cellules qui produisent une forme d'immunoglobuline appelée paraprotéine (ou protéine M) qui n'est pas bénéfique pour la santé. En outre, les plasmocytes malins remplacent les plasmocytes normaux et d'autres globules blancs importants pour le système immunitaire. Les cellules du myélome multiple peuvent également s'attacher à d'autres tissus corporels, comme des os, et produire des tumeurs. L'origine de la maladie reste inconnue à ce jour.

A propos des syndromes myélodysplastiques

Les syndromes myélodysplastiques (SMD) sont un groupe de tumeurs malignes qui affectent environ 300.000 personnes à travers le monde. Les syndromes myélodysplastiques se manifestent lorsque les cellules sanguines ne se développent pas normalement et restent à l'état immature ou « blastique » dans la moelle épinière. Ne devenant pas des cellules adultes, elles sont incapables d'assurer leurs fonctions. A la longue, la moelle épinière est envahie de cellules blastiques et le développement des cellules normales cesse. Selon l'American Cancer Society, on détecte chaque année entre 10.000 et 20.000 nouveaux cas de SMD aux Etats-Unis. En fonction des classifications adoptées, l'espérance de vie moyenne peut aller d'environ six mois à six ans. Les patients atteints de SMD sont souvent dépendants de transfusions sanguines afin de prendre en charge les symptômes de fatigue et d'anémie. A cause de fréquentes transfusions, ils peuvent développer une surcharge et/ou une toxicité due au fer qui met leur vie en danger, d'où un besoin urgent de nouvelles thérapies servant la cause de la condition plutôt que la simple prise en charge de ses symptômes.

A propos du lymphone non-hodgkinien

Environ 1,5 million de personnes vivent dans le monde avec diverses formes de lymphomes, et on évalue à environ 300 000 le nombre de décès chaque année. En termes de survenance et de décès, le LNH se place en seconde position des cancers affichant la croissance la plus rapide aux États-Unis et la troisième position dans le reste du monde.

Lymphome est le nom donné au groupe des cancers du sang qui apparaissent dans le système lymphatique, qui fait partie du système immunitaire du corps. Les lymphomes apparaissent généralement dans les glandes lymphatiques ou dans le tissu lymphoïde situé dans des régions du corps comme l'estomac ou les intestins. Dans certains cas, ils peuvent également atteindre la moelle osseuse et le sang. Beaucoup de personnes atteintes de lymphome ont l'une des nombreuses variétés de LNH. Les lymphomes sont généralement classés en deux groupes d'importance égale : la moitié sont des lymphomes indolents (de faible malignité) alors que l'autre moitié sont des lymphomes agressifs (de malignité moyenne/élevée). Les lymphomes de malignité moyenne/élevée progressent rapidement et, sans traitement, peuvent se révéler fatals dans les six mois à deux ans.

A propos du cancer du poumon à petites cellules

Le cancer du poumon à petites cellules consiste en la formation de cellules malignes dans les tissus pulmonaires. Cette maladie se manifeste presque exclusivement chez les fumeurs. Même si le cancer du poumon à petites cellules ne représente qu'environ 15 % de tous les cancers du poumon, il a tendance à être plus agressif et à progression plus rapide que le cancer du poumon non à petites cellules, plus courant. Sur les quelques 65.000 patients diagnostiqués chaque année aux Etats-Unis et dans l'Union Européenne comme atteints du cancer du poumon à petites cellules, environ 60 % sont gravement atteints au moment du diagnostic, contre 40% présentant une maladie localisée ou à un stade limité.

A propos de Celgene International Sárl

Basée à Boudry, en Suisse, Celgene International Sarl est une filiale à part entière de Celgene Corporation, ainsi que le siège international de Celgene Corporation. Celgene Corporation, basée à Summit, dans le New Jersey, est une entreprise pharmaceutique internationale intégrée spécialisée dans la découverte, le développement et la commercialisation de thérapies innovantes pour le traitement du cancer et des maladies inflammatoires au moyen de la régulation des gènes et des protéines. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de la société sur www.celgene.com.

Le REVLIMID®et le VIDAZA® sont des marques déposées de Celgene Corporation.

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs qui sont soumis à des risques connus ou inconnus, des retards, des incertitudes et d´autres facteurs hors du contrôle de la société et susceptibles d´entraîner des écarts considérables entre les résultats, les performances ou les réalisations réelles de la société et les résultats, les performances et les autres attentes exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent les résultats des recherches et développement en cours ou à venir, les actions de la FDA et d´autres organismes réglementaires et d´autres facteurs décrits dans les rapports déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission (Commission des valeurs mobilières) tels que les rapports 10K, 10Q et 8K.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.