Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-06-05
Actualité médicale

Tags: antidiabetique -  revolutionner -  traitements -  anticancereux - 
Un antidiabétique pourrait « révolutionner » les traitements anticancéreux - Actualité médicale
Un antidiabétique pourrait « révolutionner » les traitements anticancéreux

Une découverte inattendue sur les lymphocytes T pourrait potentialiser les traitements anti-infectieux et anticancéreux.

Publicité

Des chercheurs de l'Université McGill et de l'Université de Pennsylvanie ont découvert qu'un antidiabétique largement utilisé peut stimuler le système immunitaire et potentialiser l'effet des vaccins et traitements anticancéreux. Les résultats de leur étude seront publiés dans le numéro de Nature du 3 juin.

Cette découverte est signée du Dr Russell Jones, professeur adjoint au Centre Goodman de recherche sur le cancer et au Département de physiologie de la Faculté de médecine de McGill, ainsi que de Yongwon Choi, Ph.D., professeur de pathologie et de médecine biologique et de la chercheure postdoctorale Erika Pearce, Ph.D., de l'Université de Pennsylvanie. Cette équipe de chercheurs a en effet découvert que la metformine, un antidiabétique très largement prescrit, augmente l'efficacité des lymphocytes T du système immunitaire et par voie de conséquence, l'efficacité des vaccins antiviraux et anticancéreux.

Les globules blancs du système immunitaire connus sous le nom de lymphocytes T se souviennent des pathogènes mis en cause lors d'infections ou de vaccinations antérieures, ce qui leur permet d'assurer une réponse plus rapide et plus efficace en cas de réinfection. Cette « mémoire immunologique » fait l'objet de recherches intensives depuis plusieurs années mais jusqu'à présent, les mécanismes cellulaires qui la sous-tendent n'avaient pas été complètement élucidés. Aujourd'hui, les chercheurs affirment qu'ils peuvent utiliser les traitements antidiabétiques pour manipuler la réponse des lymphocytes T et accroître la réponse du système immunitaire aux infections et au cancer.

« Plusieurs des gènes qui interviennent dans la régulation du diabète jouent aussi un rôle dans la progression du cancer », explique le docteur Jones. « Un grand nombre de données laisse par ailleurs penser que les diabétiques sont davantage sujets à certaines formes de cancer. Néanmoins, notre étude est la première à suggérer qu'en ciblant les mêmes voies métaboliques jouant un rôle dans le diabète, on ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2009-06-05 par Nature - McGill University
Source: Nature - McGill University Accéder à la source


Publicité

En savoir plus