Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-09-28
Actualité médicale

Tags: phytoestrogenes -  risque -  cancer -  poumon - 
Les phytoestrogènes diminuent le risque de cancer du poumon - Actualité médicale
Les phytoestrogènes diminuent le risque de cancer du poumon

Selon l'article des Drs Matthew B. Schabath, PhD; Ladia M. Hernandez, MS et collaborateurs, du département d' Epidémiologie de l'université du Texas et de M. D. Anderson du Centre du Cancer à Houston, paru dans le JAMA, le rôle chimiopréventif connu, in vitro et in vivo, des phytoestrogènes contre le cancer du poumon, n'avait que peu été évalué épidémiologiquement.

Publicité

Selon l'article des Drs Matthew B. Schabath, PhD; Ladia M. Hernandez, MS et collaborateurs, du département d' Epidémiologie de l'université du Texas et de M. D. Anderson du Centre du Cancer à Houston, paru dans le JAMA, le rôle chimiopréventif connu, in vitro et in vivo, des phytoestrogènes contre le cancer du poumon, n'avait que peu été évalué épidémiologiquement.

L'objectif de leur travail fut l'examen du rapport entre l'alimentation avec des phytoestrogènes et le lien avec le risque de cancer du poumon.

L'étude a concerné 1674 patients ayant un cancer du poumon et 1735 contrôles, de Juillet 1995 à Octobre 2003. Les participants furent personnellement interviewés pour recueillir l'information nécessaire pour évaluer la prise diététique de 12 types de phytoestrogènes.

Les réductions du risque de cancer du poumon ont augmenté avec l'augmentation de la consommation de phytoestrogènes. Les réductions du risque du cancer du poumon ont varié de 21% pour les phytostérols à 46% pour les phytoestrogènes totaux. Des effets sexe spécifiques furent aussi notés. Chez les hommes, la diminution de risque fut notée pour chaque groupe de phytoestrogènes, avec des effets protecteurs pour les plus gros consommateurs de 24% pour les phytosterols et de 44% pour les isoflavones, tandis que chez les femmes, les tendances significatives ne furent seulement présentes que pour les phytoestrogènes totaux à raison de 34% d'effet protecteur pour les plus grosses consommatrices.

Les bénéfices des phytoestrogènes furent évidents à la fois chez ceux qui n'avaient jamais fumé et chez les fumeurs actuels mais furent moins apparents chez ceux qui avaient fumé et stoppé. Chez les femmes, des effets conjoints statistiquement significatifs furent constatés. L'emploi de thérapies hormonales et de phytoestrogènes, en particulier la consommation d'enterolactone et d'enterodiol et la prise d'hormones fut associé avec une réduction de 50% du risque de cancer du poumon.

Selon les auteurs ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-09-28 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: phytoestrogenes risque cancer poumon


Publicité

En savoir plus