Publicité
Accueil > Actualité médicale > Psychiatrie
Mon Compte




Publicité

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Librairie


Application

Dernière Parution


Partenaires


Publicité

2009-06-11
Actualité médicale

Tags: Acceptabilite -  efficacite12antidepresseurs -  generation -  meta-analyse -  traitements -  multiples - 
Acceptabilité et efficacité comparative de 12 antidépresseurs de nouvelle génération: méta-analyse à traitements multiples.  - Actualité médicale
Acceptabilité et efficacité comparative de 12 antidépresseurs de nouvelle génération: méta-analyse à traitements multiples.

Contexte : Les méta-analyses conventionnelles ont présenté des résultats contradictoires quant à l’efficacité des antidépresseurs de seconde génération. Nous avons donc effectué une méta-analyse à multiples traitements, comprenant les comparaisons directes et indirectes, et, ce afin d’évaluer les effets de 12 antidépresseurs de nouvelle génération sur la dépression sévère.

Publicité

Méthodes : Nous avons systématiquement passé en revue 117 essais contrôlés randomisés (25928 participants), menés de 1991 au 30 novembre 2007, ayant comparé n’importe lequel de ces antidépresseurs au niveau de la dose thérapeutique pour le traitement aigu de la dépression unipolaire sévère chez les adultes : bupropion, citalopram, duloxetine, escitalopram, fluoxetine, fluvoxamine, milnacipran, mirtazapine, paroxetine, reboxetine, sertraline, et venlafaxine. Les résultats principaux ont constitué la proportion de patients ayant réagit ou arrêté le traitement administré. L’analyse fut effectuée en intention-de-traiter.

Conclusions : Le Mirtazapine, l’escitalopram, le venlafaxine, et le sertraline s’avérèrent être bien plus efficaces que le duloxetine (rapport des chances [RC] 1.39, 1.33, 1.30 et 1.27, respectivement), le fluoxetine (1.37, 1.32, 1.28, et 1.25, respectivement), le fluvoxamine (1.41, 1.35, 1.30, et 1.27, respectivement), le paroxetine (1.35, 1.30, 1.27, et 1.22, respectivement), et le reboxetine (2.03, 1.95, 1.89, et 1.85, respectivement). Le Reboxetine s’avéra être bien moins efficace que tous les autres antidépresseurs testés. L’escitalopram et le sertraline révéla le profil le plus acceptable, aboutissant à moins de discontinuations que le duloxetine, le fluvoxamine, le paroxetine, le reboxetine, et le venlafaxine.

Interprétation : des différences importantes d’un point de vue clinique existent entre les antidépresseurs largement prescrits et, ce, en termes d’efficacité et d’acceptabilité en faveur de l’escitalopram et du sertraline. Le sertraline constituerait le meilleur choix pour commencer le traitement d’une dépression majeure modérée à sévère chez les adultes car il joint entre les avantages, l’acceptabilité et le coût d’achat.

Article écrit le 2009-06-11 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Lancet 2009 Fév. 28;373(9665):746-58. Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Cipriani A, Furukawa TA, Salanti G, Geddes JR, Higgins JP, Churchill R, et al.