Publicité
Accueil > Revue de presse > Kinetic Concepts, Inc.
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2009-06-17
Revue de presse

Tags: Kinetic Concepts, Inc. - 
Une cour australienne accorde une injonction provisoire interdisant à Smith & Nephew de vendre des kits de pansements à base de mousse pour le traitement des plaies par pression négative  - Revue de presse
Une cour australienne accorde une injonction provisoire interdisant à Smith & Nephew de vendre des kits de pansements à base de mousse pour le traitement des plaies par pression négative

SAN ANTONIO--Kinetic Concepts, Inc. (NYSE : KCI) a annoncé aujourd’hui qu’une injonction temporaire a été enregistrée dans le district de Victoria par la cour fédérale australienne. Cette injonction interdit à la société Smith & Nephew (LSE : SN ; NYSE : SNN) de vendre en Australie des kits de pansements à base de mousse pour le traitement des plaies par pression négative, et ce, jusqu’à ce que la cour puisse statuer dans le litige portant sur la violation de brevet introduit par KCI à l’encontre de Smith & Nephew. En certaines circonstances, Smith & Nephew est autorisée à fournir des échantillons d’essai pendant la période provisoire. Une cour britannique a déjà accordé une injonction à l’encontre de Smith & Nephew et des tribunaux américains et allemands envisagent l’octroi d’une injonction. Les cours australiennes se prononceront sur la violation et la validité du brevet lors d’un procès qui devrait avoir lieu en 2010.

Publicité

« Nous sommes heureux que la cour australienne ait accordé cette importante injonction », a déclaré Stephen Seidel, vice-président exécutif, directeur administratif et avocat-conseil de KCI. « Ce jugement aide à confirmer l’importance des brevets dans un environnement compétitif et innovateur. La protection des brevets représente une étape fondamentale à laquelle toute société innovante a droit, car elle encourage la recherche de nouveaux traitements alternatifs efficaces pour les patients. Les personnes ayant besoin de soins médicaux méritent ce que notre secteur peut offrir de mieux : des idées innovantes et originales susceptibles d’élaborer des thérapies éprouvées au profit de ceux qui prodiguent et reçoivent des soins. Chez KCI, fournir ces idées et ces thérapies sont une priorité absolue. »

Article écrit le 2009-06-17 par Kinetic Concepts, Inc.
Source: Business wire

Mots clés: Kinetic Concepts, Inc.


Publicité

En savoir plus

À propos de KCI

Kinetic Concepts, Inc. (NYSE : KCI), l’une des plus importantes sociétés de technologie médicale au monde, est axée sur la découverte, la mise au point, la fabrication et la commercialisation de thérapies et produits novateurs de haute technologie, destinés aux marchés du traitement des plaies, de la régénération des tissus et des systèmes de prise en charge thérapeutique. Le succès de KCI, dont le siège social est situé à San Antonio au Texas, remonte à plus de trente ans et est enraciné dans un héritage profondément ancré dans l’innovation et la passion pour améliorer de manière significative la guérison et la vie des patients du monde entier.

Les trois cœurs de métier de KCI sont :

Traitement avancé des plaies—comprend le système thérapeutique exclusif Vacuum Assisted Closure® de KCI, ou V.A.C.®, dont il a été cliniquement démontré qu’il favorise la cicatrisation des plaies grâce à des mécanismes d’action uniques, tout en réduisant le coût global du traitement des patients dont les plaies sont complexes.

Médecine régénératrice—représentée par l’entreprise LifeCell de KCI et comprenant des produits à base de tissus destinés aux interventions chirurgicales reconstructives, orthopédiques et urogynécologiques visant à réparer les anomalies des tissus mous.

Systèmes de prise en charge thérapeutique—comprennent des lits hospitaliers spéciaux, des systèmes de remplacement de matelas et des surmatelas, conçus pour répondre aux besoins que présentent les complications pulmonaires associées à l’immobilité, pour réduire les escarres et pour aider les aides soignants à manipuler les patients de forte taille en toute sécurité et avec respect.

La société emploie 6 700 personnes et commercialise ses produits dans plus de 20 pays. Pour en savoir davantage sur KCI et en quoi ses produits changent la pratique de la médecine, veuillez consulter le site www.KCI1.com.

Déclarations prévisionnelles

Le présent communiqué de presse contient des déclarations prévisionnelles relatives aux attentes de la direction concernant les résultats du litige et les projets futurs de la société en matière de commercialisation de nouveaux produits. Les déclarations prévisionnelles peuvent contenir des mots tels que « pense », « prévoit », « envisage », « estime », « projette », « a l’intention de », « devrait », « cherche à », « futur », « continue » ou la forme négative de ces termes ou d’autres termes comparables. Les déclarations prévisionnelles sont soumises à des risques, incertitudes, hypothèses et autres facteurs qui sont difficiles à prévoir et qui sont susceptibles d’entraîner des différences substantielles entre les résultats réels et ceux qu’elles expriment ou indiquent. Des risques et facteurs supplémentaires sont identifiés dans les documents déposés par KCI auprès de la U.S. Securities Exchange Commission (commission américaine de contrôle des opérations boursières, soit la SEC), notamment son rapport annuel sur formulaire 10 K pour l’exercice clos au 31 décembre 2008 et le rapport trimestriel sur formulaire 10 Q pour le trimestre clos au 31 mars 2009, lesquels sont disponibles sur le site Internet de la SEC à l’adresse http://www.sec.gov. KCI n’est soumise à aucune obligation de réviser ou d’actualiser toute déclaration prévisionnelle quelle qu’elle soit, ou de formuler toute autre déclaration prévisionnelle, que ce soit en raison de nouvelles informations, d’événements futurs ou pour toute autre raison.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.