Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies génétiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-10-14
Actualité médicale

Tags: gene -  accumulation -  graisses -  muscles -  obeses - 
Un gène peut être en partie responsable de l'accumulation de graisses dans les muscles des personnes obèses - Actualité médicale
Un gène peut être en partie responsable de l'accumulation de graisses dans les muscles des personnes obèses

Selon l'article du Dr Deborah Muoio, Ph.D., assistant professeur de médecine au Duke Sarah W. Stedman Nutrition and Metabolism Center, paru le 12 Octobre dans le journal Cell Metabolism, le gène codant un enzyme qui empêche les muscles de brûler les graisses fabrique trois fois plus d'enzyme dans le muscle de personnes obèses que chez les maigres. En conséquence les muscles des obèses emmagasinent plus de graisses et en brûlent moins. Selon le Dr Deborah Muoio l'obésité est une maladie très complexe, et cette voie métabolique n'explique pas pleinement l'obésité, mais elle est une contribution probable.

Publicité

Selon l'article du Dr Deborah Muoio, Ph.D., assistant professeur de médecine au Duke Sarah W. Stedman Nutrition and Metabolism Center, paru le 12 Octobre dans le journal Cell Metabolism, le gène codant un enzyme qui empêche les muscles de brûler les graisses fabrique trois fois plus d'enzyme dans le muscle de personnes obèses que chez les maigres. En conséquence les muscles des obèses emmagasinent plus de graisses et en brûlent moins. Selon le Dr Deborah Muoio l'obésité est une maladie très complexe, et cette voie métabolique n'explique pas pleinement l'obésité, mais elle est une contribution probable.

L'excès de graisses dans le tissu musculaire peut être facteur favorisant d'affections telles que le diabète et les maladies cardio-vasculaire. Les chercheurs ont découvert que les cellules et le tissu des muscles du squelette des obèses étaient programmés pour emmagasiner les graisses même en culture de laboratoire. Cette découverte suggère que le gène est plus actif chez les obèses non seulement à cause de l'admission excédentaire de calories, mais aussi en conséquence de changements hérités de son fonctionnement. Selon le Dr Deborah Muoio, les cellules des personnes obèses se rappelent de leur programme métabolique, ce qui pourrait aider à expliquer, en partie, pourquoi perdre du poids et maintenir cette perte de poids est si difficile. La bonne nouvelle est qu'il est possible de changer la balance énergétique par l'exercice, qui peut améliorer l'aptitude du muscle à brûler les graisses. En outre cette découverte fournit aussi une cible potentielle pour des médicaments.

Le gène étudié dans l'étude est présent chez les personnes maigres et chez les obèses, mais il est sur exprimé, ou plus actif, dans les cellules et le tissu musculaire des obèses, ce qui signifie que les tissus des obèses produisent une plus grande quantité d'enzyme. Par deux méthodes différentes le gène ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-10-14 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: gene accumulation graisses muscles obeses


Publicité

En savoir plus