Publicité
Accueil > Actualité médicale > Hématologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-07-17
Actualité médicale

Tags: Adipocytokines -  risque -  accident -  cerebrovasculaire -  personnes -  agees -  etude -  cas-temoins -  nichee - 
Adipocytokines et risque d’accident cérébrovasculaire chez les personnes âgées: une étude de cas-témoins nichée.  - Actualité médicale
Adipocytokines et risque d’accident cérébrovasculaire chez les personnes âgées: une étude de cas-témoins nichée.

Contexte : l’inflammation pourrait jouer un rôle important dans l’athérothrombose et dans la favorisation des lésions cérébrales suite à un accident cérébrovasculaire. Nous avons supposé que les concentrations en adipocytokine du plasma seraient liées au risque d’accident cérébrovasculaire chez les personnes âgées.

Publicité

Méthodes : Une étude de cas-témoins nichée tirée de l’a Prospective Study of Pravastatin in the Elderly (PROSPER). Les sujets étaient âgés de 70 à 82 ans et suivis en moyenne pendant 3.2 ans : 266 cas d’accident cérébrovasculaire (dont 179 ischémiques confirmés) furent comparés à 532 cas-témoins appariés selon l’âge, le sexe et le traitement prescrit (Pravastatine ou placebo). Les adipocytokines [adiponectine, interleukine- (IL-) 18 et facteur de nécrose tumorale (FNT) alpha] furent mesurées à partir de prélèvements de plasma de base stockés.

Résultats : La quantité élevée d’adiponectine dans le plasma fut associée à un faible risque d’accident ischémique selon une analyse univariée : rapport des chances (RC) 0.78 pour une augmentation d’1 SD (95% IC 0.62-0.97). Aucune association n’apparut entre l’IL-18 ou le FNT alpha et le risqué d’accident ischémique ou d’accident cérébrovasculaire total. Dans les modèles multivariés, les prédicateurs indépendants de l’accident ischémique étaient un accident cardiovasculaire antérieur (RC 2.68, 95% IC 1.60-4.50), l’abus d’alcool (1.98, 1.33-2.94), les triglycérides (1.40, 1.11-1.77), le score Barthel (0.75, 0.58-0.96) et le diabète connu (1.72, 1.04-2.83); l’adiponectine, l’IL-18 et le FNT alpha ne jouèrent aucun rôle. On nota un modèle de risque similaire pour les accidents cérébrovasculaires totaux.

Conclusions : La réduction de l’adiponectine jouerait un rôle modeste dans l’étiologie de l’accident ischémique chez les personnes âgées. Toutefois, l’IL-18 et le FNT alpha ne sont pas susceptibles de jouer un rôle important. Ces adipocytokines ne présentent pas d’utilité prédictive clinique ; un accident cérébrovasculaire antérieur, la présence de diabète sucré connu, un handicap antérieur et l’abus d’alcool expliquent bien le risque d’accident cérébrovasculaire.

Article écrit le 2009-07-17 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Int J Epidemiol 2009 Feb;38(1):253-61. Accéder à la source

Mots clés: Adipocytokines risque accident cerebrovasculaire personnes agees etude cas-temoins nichee


Publicité

En savoir plus

Stott DJ, Welsh P, Rumley A, Robertson M, Ford I, Sattar N, et al.