Publicité
Accueil > Revue de presse > AntiCancer
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2009-07-22
Revue de presse

Tags: AntiCancer - 
AntiCancer, Inc. démontre que les cellules souches du follicule pileux humain réparent les nerfs  - Revue de presse
AntiCancer, Inc. démontre que les cellules souches du follicule pileux humain réparent les nerfs

SAN DIEGO--Des chercheurs menés par une équipe d’AntiCancer, Inc. ont démontré que les cellules souches dérivées du follicule pileux humain pouvaient réparer les nerfs sectionnés chez les souris. Après avoir été injectées dans le nerf sectionné, les cellules souches du follicule pileux se différencient en cellules de Schwann qui stimulent la croissance du nerf permettant à celui-ci de se régénérer. Le nerf réparé retrouve son fonctionnement normal, permettant à la souris de marcher normalement. Ce travail a été réalisé en collaboration avec la faculté de médecine Kitasato de Sagamihara, à Kanagawa au Japon.

Publicité

Les scientifiques d’AntiCancer et de Kitasato avaient auparavant démontré que les cellules souches du follicule pileux étaient pluripotentes et pouvaient se différencier en plusieurs types de cellules, notamment les neurones. Ils les ont baptisées cellules hfPS (hair follicle pluripotent stem, cellule pluripotente du follicule pileux).

« Les cellules hfPS ont des avantages importants pour la médecine régénérative par rapport aux cellules souches embryonnaires (embryonic stem, ES) et aux cellules souches pluripotentes induites (induced pluripotent stem, iPS), car elles sont facilement accessibles chez n’importe quel patient et elles ne génèrent pas de problèmes immunologiques. Elles ne provoquent pas de tumeur et ne posent pas de problèmes éthiques », a déclaré Charlene M. Cooper, vice-présidente et directrice de l’exploitation d’AntiCancer. L’étude en cours a été publiée dans le numéro du Journal of Cellular Biochemistry qui vient de paraître.

AntiCancer, fondée en 1984 et basée à San Diego, a mis au point les modèles souris de cancer leaders, notamment MetaMouse® et AngioMouse®. Ces modèles sont imageables avec la technologie OncoBrite® d’AntiCancer utilisant des protéines fluorescentes. AntiCancer met également au point de nouveaux médicaments anti-cancer basés sur le génie génétique. Ces médicaments ciblent les défauts métaboliques particuliers au cancer. La société est également en train de mettre au point des tests diagnostiques basés sur des enzymes recombinants utilisés dans les cancers et les maladies cardiovasculaires. AntiCancer est en train de mettre au point des bactéries ciblant les tumeurs. AntiCancer propose également le Histoculture Drug Response Assay (HDRA) pour un traitement individualisé du cancer. AntiCancer a été le pionnier dans la thérapie génique à base de follicule pileux et est aujourd’hui le premier à travailler sur l’utilisation des cellules souches pluripotentes du follicule pileux dans la médecine régénérative.

Article écrit le 2009-07-22 par AntiCancer, Inc.
Source: Business wire

Mots clés: AntiCancer


Publicité

En savoir plus

Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter Charlene M. Cooper, AntiCancer, Inc., par courriel : all@anticancer.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.