Publicité
Accueil > Grippe A (H1N1) / Grippe méxicaine - Grippe Porcine > virus grippal influenza A(H1N1)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-07-31
Grippe A (H1N1) / Grippe méxicaine - Grippe Porcine

Tags:
Grippe A (H1N1) : premier décès en France - Grippe A (H1N1) / Grippe méxicaine - Grippe Porcine
Grippe A (H1N1) : premier décès en France

Le Parisien traite « premier cas mortel lié à la grippe A en France ». Le quotidien constate que « l’InVS a annoncé hier le décès à Brest (Finistère) d’une jeune fille de 14 ans, chez qui le virus H1N1 a été identifié ».

Publicité

Cependant, « elle souffrait d’une «maladie grave, compliquée d’une autre infection pulmonaire, sévère» et que sa mort ne peut être, pour l’heure, formellement attribuée au virus, indéniablement, un palier a été franchi ».

Le Parisien relate également que : «le virus frappe aussi désormais des membres du personnel soignant. Un deuxième cas avéré de grippe a en effet été identifié hier au sein de l’équipe médicale de l’hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine) ».

Le quotidien souligne qu’« il s’agit d’une kinésithérapeute du service de pneumologie et d’un agent de l’établissement », et ajoute que « ces premiers cas avérés parmi le personnel hospitalier ont suscité beaucoup d’émoi ».

Le quotidien relève que « le ministère de la Santé répond qu’il n’est absolument pas question pour l’heure de relever le niveau d’alerte ».

Sandrine Segovia-Kueny, médecin urgentiste explique que « le nombre de personnes qui ont réellement contracté la grippe A en France est sous-estimé pour deux raisons : d’une part, la moitié des gens touchés par le virus ne ressentent aucun symptôme, d’autre part, tous les cas ne sont pas déclarés par mes confrères. Enfin, l’InVS ne recense plus désormais que les cas graves ou groupés pour déterminer comment le virus circule et se multiplie ».

L’urgentiste conclut : « l’hypothèse la plus probable fait état de 10 000 à 20 000 décès [en France], soit deux à quatre fois plus qu’une grippe saisonnière sévère ».

Les Échos retient pour sa part que « la France devient le cinquième pays européen à enregistrer un décès lié à la pandémie de grippe porcine », et estime que « l'épidémie entre dans une nouvelle phase ».

Le quotidien rappelle que « le taux de mortalité de la pandémie reste cependant très faible. Il est de l'ordre de 1 pour 1.000 en France et ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2009-07-31 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Le Parisien, Les Échos du 31/07/09 Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Savoirplus: ww.invs.fr