Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-08-31
Actualité médicale

Tags: risque -  developper -  cancer -  beaucoup -  eleve -  grands -  consommateurs -  alcool - 
Le risque de développer un cancer est beaucoup plus élevé chez les grands consommateurs d'alcool - Actualité médicale
Le risque de développer un cancer est beaucoup plus élevé chez les grands consommateurs d'alcool

Une etude realisee a Montreal etablit un lien entre la consommation importante de biere et de spiritueux et six types de cancers.

Publicité

Les personnes qui consomment des quantités importantes de bière et de spiritueux courent un risque beaucoup plus élevé de développer un cancer que la population en général, d'après une étude réalisée par un groupe d'épidémiologistes et de chercheurs sur le cancer de Montréal. Selon leurs résultats, les personnes dans la catégorie des grands consommateurs d'alcool augmentent par sept leur risque de développer un cancer de l'osophage, ont 80 pour cent plus de risques de développer un cancer du côlon, et le risque d'apparition d'un cancer du poumon est accru de 50 pour cent.

Au total, les chercheurs ont découvert des liens statistiquement significatifs entre la consommation importante de bière et de spiritueux et six types de cancer différents. Le fait de boire modérément (c'est-à-dire moins d'une fois par jour) et de boire du vin n'ont toutefois pas produit les mêmes effets.

La recherche a été menée par la Pre Andrea Benedetti, de l'Université McGill, la Pre Marie-Élise Parent, de l'INRS-Institut Armand Frappier, et le Pr Jack Siemiatycki, de l'Université de Montréal

« Nous avons examiné les données de deux manières », a déclaré Andrea Benedetti, professeure adjointe aux départements de médecine et d'épidémiologie, biostatistique et santé au travail. « Nous avons comparé des personnes qui buvaient de manière importante à notre groupe de référence, qui s'abstenait de boire ou ne le faisait qu'occasionnellement. Nous avons aussi examiné les tendances au sein de nos catégories : personnes ne consommant pas d'alcool, consommateurs hebdomadaires et consommateurs quotidiens.

Les résultats ont été stupéfiants. « Nous avons relevé un risque plus élevé de cancer de l'osophage, du côlon, du foie, du pancréas, du poumon et de la prostate », a ajouté la Pre Benedetti. « Les cancers de l'osophage et du foie représentaient les risques les plus élevés. »

« Cette ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2009-08-31 par Cancer Detection and Prevention - McGill University
Source: Cancer Detection and Prevention - McGill University Accéder à la source

Mots clés: risque developper cancer beaucoup eleve grands consommateurs alcool


Publicité

En savoir plus