Publicité
Accueil > Actualité médicale > Néphrologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-12-05
Actualité médicale

Tags: cause -  paracetamol -  defaillances -  hepatiques -  aigues - 
Mise en cause du paracétamol dans les défaillances hépatiques aigues - Actualité médicale
Mise en cause du paracétamol dans les défaillances hépatiques aigues

Selon un rapport paru en décembre 2005 dans la revue médicale américaine Hepatology, le journal de l'association américaine des maladies hépatiques, le paracétamol est la cause la plus commune de défaillance hépatique aigue aux États-Unis. Bien que les tentatives de suicide doivent être prises en compte dans de nombreux cas, près de la moitié des défaillances hépatiques aiguës sont non intentionnelles.

Publicité

Selon un rapport paru en décembre 2005 dans la revue médicale américaine Hepatology, le journal de l'association américaine des maladies hépatiques, le paracétamol est la cause la plus commune de défaillance hépatique aigue aux États-Unis. Bien que les tentatives de suicide doivent être prises en compte dans de nombreux cas, près de la moitié des défaillances hépatiques aiguës sont non intentionnelles.

Le paracétamol est d'un usage courant : en effet les auteurs rapportent que 36 % des américains en prennent au moins une fois par mois. Les overdoses intentionnelles sont généralement présentes très tôt après l'ingestion et peuvent être traitées avec de la N-acetylcysteine, mais les overdoses non intentionnelles ne sont reconnues que tardivement.

Selon le Dr Anne M. Larson et ses collègues de l'université de Washington, les défaillances hépatiques aiguës consécutives à une overdoses non intentionnelle donnent des maladies plus sévères et ont un pronostic moins bon que chez les patients ayant une overdose intentionnelle.

Les auteurs ont pratiqué une étude dans 22 centres académiques. Pendant la période de 1998 à 2003, 275 personnes ont eu une défaillance aiguë hépatique en relation avec la prise de paracétamol. Les défaillances aiguës hépatiques attribuées au paracétamol ont augmenté de 28 % en 1998 à 51 % en 2003. La majorité des patients étaient des femmes (74 %) d'origine caucasienne. Parmi les patients atteints 44 % ont eu une overdose intentionnelle lors de tentatives de suicide et 48 % ont eu une overdose non intentionnelle soit en prenant des produits contenant du paracétamol, soit en prenant plus que le dosage recommandé. Parmi les patients en défaillance aiguë hépatique mise en relation avec le paracétamol il y eut 74 décès, 23 transplantations hépatiques et 178 survivants sans nécessité de transplantation.

Les patients en overdose non intentionnelle étaient plus âgés, avaient ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2005-12-05 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: cause paracetamol defaillances hepatiques aigues


Publicité

En savoir plus