Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-09-07
Actualité médicale

Tags: Maladies -  inflammatoires -  risques -  cardio-vasculaires -  confirme - 
Maladies inflammatoires et risques cardio-vasculaires: le lien est confirmé - Actualité médicale
Maladies inflammatoires et risques cardio-vasculaires: le lien est confirmé

Des chercheurs du CUSM/McGill apportent une nouvelle preuve à l'appui du lien entre les maladies inflammatoires et un risque accru de souffrir de problèmes cardio-vasculaires.

Publicité

Montréal, le 1 septembre 2009 - Les personnes atteintes de deux maladies auto-immunes graves causant l'inflammation des muscles ont un risque accru de développer des maladies cardio-vasculaires, selon un groupe de chercheurs Montréalais. Le Dr Christian A. Pineau et son équipe de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) ont démontré pour la première fois le lien entre les maladies inflammatoires et un risque cardio-vasculaire élevé. Leurs conclusions ont été récemment publiées dans The Journal of Rheumatology.

La polymyosite (PM) et la dermatomyosite (DM) sont plus communes chez les femmes et les personnes âgées, mais peuvent survenir à tout âge. Ces deux maladies sont causées par un système immunitaire hyperactif qui au lieu de combattre l'infection attaque les tissus sains, un peu comme si le corps était devenu allergique à lui-même. S'en suit une grave inflammation des muscles conduisant à la faiblesse, à des difficultés à se déplacer et dans le cas de la DM, à des éruptions cutanées. Il arrive que les muscles du cœur et les poumons soient aussi touchés.

« L'inflammation a récemment été reconnue comme l'un des facteurs de risque, parmi l'hypertension et les problèmes de cholestérol, causant des maladies artérielles telles que des crises cardiaques » lance le Dr Christian A. Pineau. Prés de 1 personne sur 5000 sont atteintes de PM et de DM, soit environ 7000 au Canada et prés de 75 000 en Amérique du Nord.

« Nos résultats montrent que le risque de crise cardiaque est deux fois plus élevé chez ces personnes que chez le reste de la population » explique la Dre Sasha Bernatsky, co-auteure de l'étude. « Chaque année, 1 personne sur 200 atteintes d'inflammation des muscles, ou myosite, succombe à des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et 1 sur 75, à une ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2009-09-07 par Journal of Rheumatology - McGill University Health Centre
Source: Journal of Rheumatology - McGill University Health Centre Accéder à la source

Mots clés: Maladies inflammatoires risques cardio-vasculaires confirme


Publicité

En savoir plus

Partenaires

Cet article a été co-signé par Dre Annaliese Tisseverasinghe du CUSM, Dre Sasha Bernatsky et Dr Christian A. Pineau de l'IR-CUSM et de l'Université McGill.

Financement

Cette étude a été financée par une bourse des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

Dre Sasha Bernatsky est chercheuse de l'axe des troubles musculo-squelettiques de l'IR-CUSM et médecin en rhumatologue et épidémiologie clinique au CUSM. Elle est également Professeure adjointe à la Faculté de médecine de l'Université McGill.

Dre Annaliese Tisseverasinghe, est une ancienne stagiaire en médecine interne au département de médecine du CUSM et poursuit présentement sa formation en rhumatologie.

Dr Christian A. Pineau est chercheur de l'axe des troubles musculo-squelettiques de l'IR-CUSM ainsi que co-directeur de la clinique du lupus et de vasculite au CUSM. Il est également Directeur du Programme de rhumatologie et Professeur associé à la Faculté de médecine de l'Université McGill.

Retrouver ce communiqué accompagné de l'article original et d'une courte interview audio sur le lien : http://www.muhc.ca/media/news/

L'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR CUSM) est un centre de recherche de réputation mondiale dans le domaine des sciences biomédicales et des soins de santé. Établi à Montréal, au Québec, il constitue la base de recherche du CUSM, centre hospitalier universitaire affilié à la Faculté de médecine de l'Université McGill. L'Institut compte plus de 600 chercheurs, près de 1 200 étudiants diplômés et postdoctoraux et plus de 300 laboratoires de recherche consacrés à un large éventail de domaines de recherche, fondamentale et clinique. L'Institut de recherche est à l'avant-garde des connaissances, de l'innovation et de la technologie. La recherche de l'Institut est étroitement liée aux programmes cliniques du CUSM, ce qui permet aux patients de bénéficier directement des connaissances scientifiques les plus avancées. L'Institut de recherche du CUSM est soutenu en partie par le Fonds de la recherche en santé du Québec.

Pour de plus amples renseignements, consulter l'adresse www.cusm.ca/research

À propos de l'Université McGill

Fondée à Montréal, au Québec, en 1821, l'Université McGill se classe comme chef de file parmi les universités canadiennes. McGill compte deux campus, 11 facultés, 10 écoles professionnelles, 300 programmes d'études et au-delà de 34 000 étudiants, originaires de 160 pays. L'Université accueille au-delà de 6 400 étudiants étrangers, qui composent près de 20 pour cent de sa population étudiante. Près de la moitié de ses étudiants ont une langue maternelle autre que l'anglais - dont 6 000 francophones.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :