Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-09-10
Actualité médicale

Tags: extraction -  arsenic -  fumee -  tabac -  pourrait-elle -  reduire -  maniere -  considerable -  risque -  cancer -  poumon -  fumeurs - 
L’extraction de l’arsenic de la fumée du tabac pourrait-elle réduire de manière considérable le risque de cancer du poumon chez les fumeurs ? - Actualité médicale
L’extraction de l’arsenic de la fumée du tabac pourrait-elle réduire de manière considérable le risque de cancer du poumon chez les fumeurs ?

Si un mécanisme biologique spécifique par lequel un carcinome augmente le risque de cancer du poumon pouvait être établi, comment ce savoir pourrait-il être utilisé pour améliorer l’évaluation des risques ?

Publicité

Pour examiner cette question, nous partons du principe (peut-être infondé) que l’arsenic contenu dans la fumée de cigarette accroît le risque de cancer du poumon par hyperméthylation du site promoteur du gène p16INK4a, ce qui aboutit à une entrée plus rapide de cellules altérées (cancérisées) dans une phase d’expansion clonale.

L’impact potentiel du retrait de l’arsenic sur le cancer du poumon est alors quantifié à l’aide d’une version en trois étapes des multiples stades de l’expansion clonale Le modèle habituel en deux étapes avec expansion clonale (DEEC) de la carcinogénèse est affiné, en décomposant sa section de cellules intermédiaires (cancérisées) en deux subdivisions, représentant l'« échantillon » de cellules observées expérimentalement et les cellules « de terrain ».

Cet affinement permet de représenter les effets de méthylation de p16 comme accélérant les transitions des cellules de l’état d’échantillon à l’état d’expansion clonale sur le terrain.

Ces hypothèses laissent penser que le retrait de l’arsenic pourrait considérablement réduire le nombre de grandes cellules du cancer du poumon produites chez les fumeurs, environ d’un tiers, selon la fraction (entre 0 et 1) de l’augmentation induite par le fait de fumer dans le taux de transition entre l’échantillon et le terrain, empêchée si l’arsenic est éliminé. Pour le moment, cette fraction est inconnue (et pourrait même être nulle) ; mais l’éventualité qu’elle soit élevée (proche de 1) ne peut pas être écartée sans davantage de données.

Article écrit le 2009-09-10 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Risk Anal 2009 Jan;29(1):3-17. Accéder à la source

Mots clés: extraction arsenic fumee tabac pourrait-elle reduire maniere considerable risque cancer poumon fumeurs


Publicité

En savoir plus

Cox LA, Jr.