Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-12-13
Actualité médicale

Tags: Utilisation -  chimiotherapie -  associee -  medicaments -  anti -  angiogenese -  traitement -  cancer -  sein - 
Utilisation de la chimiothérapie associée à des médicaments anti angiogénèse dans le traitement du cancer avancé du sein - Actualité médicale
Utilisation de la chimiothérapie associée à des médicaments anti angiogénèse dans le traitement du cancer avancé du sein

Selon la présentation du docteur Harold Burstein, MD, PhD, oncologiste, faite au congrès annuel du sein à San Antonio une étude pilote chez 55 patientes, faite par les médecins de l'institut du cancer Dana-Farber à Boston, a montré que la combinaison d'une chimiothérapie à faible dosage associée à un anticorps anti-VEGF (bevacizumab ou Avastin) a retardé la progression du cancer du sein d'environ 5 mois et demi comparé aux deux mois avec la chimiothérapie seule.

Publicité

Selon la présentation du docteur Harold Burstein, MD, PhD, oncologiste, faite au congrès annuel du sein à San Antonio une étude pilote chez 55 patientes, faite par les médecins de l'institut du cancer Dana-Farber à Boston, a montré que la combinaison d'une chimiothérapie à faible dosage associée à un anticorps anti-VEGF (bevacizumab ou Avastin) a retardé la progression du cancer du sein d'environ 5 mois et demi comparé aux deux mois avec la chimiothérapie seule.

Selon l'auteur, la thérapie dite métronomique, accouplée avec un inhibiteur de l'angiogénèse a été bien tolérée. Il pense que cette combinaison est de valeur et il se propose avec ses collègues d'explorer ce concept de traitement dans une étude de phase II, étendue au traitement du cancer du sein aux premiers stades.

L'étude actuelle est une des premières à tester cette stratégie qui a été proposée il y a plusieurs années comme moyen d'améliorer les résultats de la chimiothérapie du cancer du sein. Historiquement des doses élevées de chimiothérapie ont été données à un intervalle de deux ou trois semaines pour permettre aux patientes de récupérer des effets secondaires. Cependant des études de laboratoire ont suggéré que cette période de repos permettait aux vaisseaux sanguins de nourrir la tumeur qui se reforme après avoir été détruite par la chimiothérapie. Ils ont dès lors proposé de donner des doses plus faibles sur une base plus régulière de type métronome.

La thérapie métronomique seule a conduit à des réponses partielles. Les résultats sont meilleurs dans le groupe de patientes à thérapie combinée ( 29 % ont eu une réponse partielle ). Il y eut quand même quelques effets secondaires dans les deux groupes incluant de la fatigue, mais les thérapeutique furent généralement bien tolérées et n'eurent pas les effets secondaires majeurs traditionnels de la chimiothérapie tels les ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-12-13 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Utilisation chimiotherapie associee medicaments anti angiogenese traitement cancer sein


Publicité

En savoir plus