Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-09-14
Actualité médicale

Tags: Proteines -  sucres -  allient -  VIH/Sida - 
Protéines et sucres s'allient contre le VIH/Sida - Actualité médicale
Protéines et sucres s'allient contre le VIH/Sida

Des chercheurs de cinq organismes (CEA/CNRS/Institut Pasteur/Université Joseph Fourier/ Université Paris-Sud 11)(1) ont collaboré pour développer une nouvelle molécule appelée CD4-HS capable de bloquer l'entrée du VIH dans les cellules. Contrairement aux traitements actuellement disponibles, qui visent à bloquer la réplication du virus, cette alliance tout à fait originale entre un sucre et un peptide représente une nouvelle stratégie thérapeutique prometteuse visant à agir bien avant l'entrée du virus dans la cellule. Les modalités de synthèse et le mécanisme d'action de cette molécule sont publiés online par la revue Nature Chemical Biology.

Publicité

Depuis le début de l'épidémie du Sida, 60 millions de personnes ont été infectées par le VIH ; plus de la moitié en sont décédées. La mise au point de quelques 25 molécules thérapeutiques a considérablement augmenté la survie des patients. Néanmoins, la plupart d'entre elles cible la réplication du virus dans la cellule, aucune ne permet son éradication. En outre, l'utilisation de ces molécules s'accompagne d'effets secondaires importants souvent difficiles à supporter et l'on observe l'apparition de nombreuses résistances. L'étude du virus reste donc indispensable pour définir de nouvelles stratégies thérapeutiques.

Parmi ces stratégies, certaines visent à bloquer l'entrée du virus dans la cellule. La glycoprotéine gp120 située sur la membrane du virus pourrait être une cible pharmacologique de choix puisqu'elle permet la reconnaissance par le virus d'un récepteur sur la cellule, la molécule CD4. La fixation de gp120 sur CD4 induit un remaniement conformationnel(2) aboutissant à l'exposition d'un nouveau site (appelée site CD4 induit) qui est impliqué dans la reconnaissance d'une deuxième molécule cellulaire (CCR5 ou CXCR4) agissant comme corécepteur(3). C'est cette reconnaissance qui va permettre l'entrée du virus dans la cellule. La difficulté à utiliser gp120 comme cible réside donc dans le fait que le site dont le blocage conduirait à l'inhibition de l'entrée virale n'est accessible que lorsque le virus est déjà lié à CD4 et a déjà engagé le processus qui conduira à l'infection.

Depuis plusieurs années, les chercheurs de l'Institut de Biologie Structurale (IBS) abordent les étapes d'interactions entre le VIH et les cellules hôtes sous un angle différent, en caractérisant l'interaction entre la gp120 du VIH et un troisième partenaire : les héparanes sulfates (HS). Ces molécules, sont des polysaccharides (des sucres) linéaires polysulfatés extrêmement complexes. Abondamment présents à la surface des cellules, ils ont la propriété remarquable d'interagir avec de ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2009-09-14 par Nature Chemical Biology - CNRS
Source: Nature Chemical Biology - CNRS Accéder à la source

Mots clés: Proteines sucres allient VIH/Sida


Publicité

En savoir plus

Notes :
(1) Institut Pasteur, unité de Chimie des Biomolécules, URA CNRS 2128, Paris et laboratoire de pathogénie virale, INSERM U819, Paris ; Institut de Chimie Moléculaire et des Matériaux d'Orsay UMR CNRS-UPS 8182, Faculté des sciences d'Orsay, Université Paris-Sud 11. Institut de Biologie Structurale, UMR CNRS-CEA-UJF 5075, Grenoble.
(2) Remaniement conformationnel : modification de la structure de la protéine
(3) Corécepteur : protéine membranaire qui participe à une interaction entre un récepteur et un ligand (ici CD4 et gp120).


Références :
A synthetic CD4-HS glycoconjugate inhibits both CCR5 and CXCR4 HIV-1 attachment and entry. Baleux F., Loureiro-Morais L., Hersant Y., Clayette P., Arenzana-Seisdedos F., Bonnaffé D. Lortat-Jacob H., (2009) Nature Chem. Biol.