Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-10-01
Fil actus Santé

Tags: Securite sociale - 
« Hausse des prélèvements pour renflouer la Sécurité sociale » - Fil actus Santé
« Hausse des prélèvements pour renflouer la Sécurité sociale »

La Tribune traite du projet de loi de finances pour 2010, présenté hier par le gouvernement. Le journaliste relate que « le projet de budget 2010 table sur un déficit public record, à 8,5% du PIB ».

Publicité

Le quotidien s'intéresse à la « hausse des prélèvements pour renflouer la Sécurité sociale ».

La journal explique que « le gouvernement va doubler le forfait social sur l’épargne salariale. […] Ce qui devrait rapporter environ 400 millions d’euros supplémentaires à l’assurance-maladie ».

« Le gouvernement a également décidé de soumettre à prélèvements sociaux le capital des contrats d’assurance-vie «multisupports» transmis en cas de décès ».

Les Échos relate pour sa part, que « le déficit du régime général de la Sécurité sociale atteindra 30,6 milliards en 2010 ».

Le quotidien constate qu’« au total, la chasse aux «niches sociales» doit rapporter environ 800 millions d’euros de recettes additionnelles à la Sécurité sociale en 2010. […] Ces recettes feront néanmoins l’effet d’une goutte d’eau dans l’océan des déficits de la Sécurité sociale ».

Ainsi « le gouvernement prévoit un «trou» de 23,5 milliards d’euros cette année pour le régime général, dont 11 milliards pour la branche maladie. Du jamais-vu ».

Les Échos note que « c’est l’effondrement des recettes qui explique ces chiffres catastrophiques », et rappelle que « pour 2010, l’exécutif a préparé un plan d’économies de 2,2 milliards pour contenir la progression à 3% ».

Le Monde publie un entretien avec Roselyne Bachelot.

La ministre déclare : « il n'y a pas de tournant de la rigueur lorsqu'on envisage une croissance de près de 3% des dépenses ! ».

Elle ajoute : « cette année, comme les précédentes, nous demanderons des efforts à tous : professionnels de santé, structures et hôpitaux, patients. […] Il faut surtout voir comment le système de santé évolue : le vieillissement de la population est évidemment source de coûts. A l'inverse, le progrès technologique peut engendrer des économies sans dégrader la qualité des soins ».

« Si on se place dans ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2009-10-01 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: La Tribune, Les Échos, Le Monde du 1/10/09Accéder à la source


Publicité

En savoir plus