Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-10-07
Fil actus Santé

Tags: Decouverte -  gene -  cancers - 
Découverte : Un gène impliqué dans les cancers - Fil actus Santé
Découverte : Un gène impliqué dans les cancers

Le Figaro indique que des chercheurs britanniques de l'université de Cambridge « espèrent avoir découvert un gène impliqué dans la moitié des cancers du sein, et dans probablement bien d'autres tumeurs malignes ».

Publicité

Les travaux sont parus dans Oncogene et explique : « En comparant des cellules provenant de cancers du sein à des cellules mammaires normales, le Pr Paul Edwards et son équipe ont mis en évidence un taux très faible, voire nul, de l'expression d'un gène, baptisé NRG1 (neuréguline 1), dans les cellules tumorales », alors que « les tissus non cancéreux, eux, expriment ce gène situé sur le chromosome 8 ».

Selon ces chercheurs, « normalement, le NRG1 est un puissant gène suppresseur de tumeur. […] Inversement, un défaut du fonctionnement ou une absence totale de ce gardien de l'intégrité du génome, acquise au cours de la vie, augmente singulièrement la survenue de cancers ».

Paul Edwards affirme : « Je crois que le NRG1 pourrait être la plus importante découverte en 20 ans d'un gène suppresseur de tumeur, car elle nous donne des informations vitales sur un nouveau mécanisme causant le cancer du sein ».

cependant « s'ils saluent le sérieux de la publication britannique, les spécialistes français restent prudents ».

Le Figaro cite les propos de Daniel Birnbaum, du centre de recherche en cancérologie de Marseille : « c'est une belle étude, mais il n'y a pas encore la preuve définitive qu'un défaut du gène NRG1 est responsable de cancers. Il faudra le vérifier sur des modèles animaux ».

Le journal précise également que « tous les gènes intervenant dans les tumeurs mammaires, qui sont en fait très hétérogènes, sont loin d'être parfaitement connus. Une équipe en a recensé 70, qui font actuellement l'objet d'une étude chez 6 000 patientes en Europe ».

Article écrit le 2009-10-07 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Le Figaro du 7/10/09Accéder à la source


Publicité

En savoir plus