Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-02-22
Actualité médicale

Tags: ablation -  ovaires -  risque -  cancer -  sein - 
L'ablation des ovaires réduit le risque de cancer du sein - Actualité médicale
L'ablation des ovaires réduit le risque de cancer du sein

L'ovariectomie ou ablation des ovaires réduit de façon significative le risque de développer un cancer du sein chez les femmes génétiquement prédisposées à ce cancer. Les femmes prédisposées au cancer du sein sont porteuses de mutations sur le gène BRCA1 ou BRCA2 (pour breast cancer). Le risque pour ces femmes d'être atteintes d'un cancer des ovaires est également élevé : l'ordre de 20% pour des mutations sur le BRCA2, et jusqu'à 65% pour des mutations sur le BRCA1.

Publicité

L'ovariectomie ou ablation des ovaires réduit de façon significative le risque de développer un cancer du sein chez les femmes génétiquement prédisposées à ce cancer.
Les femmes prédisposées au cancer du sein sont porteuses de mutations sur le gène BRCA1 ou BRCA2 (pour breast cancer). Le risque pour ces femmes d'être atteintes d'un cancer des ovaires est également élevé : l'ordre de 20% pour des mutations sur le BRCA2, et jusqu'à 65% pour des mutations sur le BRCA1.
Les médecins ont observé que l'ovariectomie chez les femmes porteuses de mutations et aux prises avec un cancer des ovaires diminuait le risque qu'elles développent ultérieurement un cancer du sein.
Une équipe de 20 chercheurs internationaux, parmi lesquels l'épidémiologiste Parviz Ghadirian de l'Unité de recherche en épidémiologie du CHUM (Hôtel-Dieu), a effectué l'une des premières études d'envergure sur le sujet. Les résultats, publiés dans le Journal of Clinical Oncology du 24 octobre 2005, montrent que l'ovariectomie a contribué à réduire de 46% le risque de cancer du sein chez les porteuses de mutations sur le BRCA2 et de 56% dans le cas de mutations sur le BRCA1.
L'étude montre également que l'effet préventif de l'ovariectomie demeure observable pendant au moins 15 ans après l'opération et que son efficacité augmente si l'opération survient assez tôt (à partir de 35 ans).


Publié le 22/02/06

Praviz Ghadirian - tél : +1 (514) 890 8000 ext. 1-2742 - email : Parviz.ghadirian@umontreal.ca
Journal "Forum Express" - Vol. 5 N°2 - 02/2006 - http://www.iforum.umontreal.ca
Fanny MARTIN, MONTREAL, fanny.martin@diplomatie.gouv.fr
Cette information est un extrait du BE Canada numéro 294 du 22/02/2006 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2006-02-22 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: ablation ovaires risque cancer sein


Publicité

En savoir plus