Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-02-22
Actualité médicale

Tags: Alzheimer -  mecanisme -  naturel -  defense -  contrer -  degenerescence -  cellules -  nerveuses - 
Alzheimer : découverte d'un mécanisme naturel de défense pour contrer la dégénérescence des cellules nerveuses - Actualité médicale
Alzheimer : découverte d'un mécanisme naturel de défense pour contrer la dégénérescence des cellules nerveuses

Des chercheurs de l'Université Laval ont démontré que les microglies provenant de cellules souches de la moelle osseuse de souris transgéniques atteintes d'Alzheimer infiltrent les plaques d'amyloïdes et parviennent à les détruire avec une grande efficacité. Ces nouvelles cellules de défense sont attirées spécifiquement par les protéines amyloïdes les plus toxiques pour les cellules nerveuses.

Publicité

Des chercheurs de l'Université Laval ont démontré que les microglies provenant de cellules souches de la moelle osseuse de souris transgéniques atteintes d'Alzheimer infiltrent les plaques d'amyloïdes et parviennent à les détruire avec une grande efficacité. Ces nouvelles cellules de défense sont attirées spécifiquement par les protéines amyloïdes les plus toxiques pour les cellules nerveuses.
Selon le Dr Rivest, les anti-inflammatoires prescrits aux malades seraient à proscrire dans les cas d'Alzheimer parce qu'ils entraveraient ce moyen naturel de défense. Au contraire, il faudrait trouver un moyen de stimuler le recrutement d'un plus grand nombre de microglies issues de la moelle osseuse.
L'équipe du Dr Serge Rivest, de la Faculté de médecine de l'Université Laval et du centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Québec fait d'ailleurs appel au génie génétique pour fabriquer des microglies qui se fixent plus solidement aux plaques et qui sont dotées d'enzymes plus efficaces pour les détruire. Ainsi les cellules souches proviennent de la moelle osseuse du patient lui-même, ce qui limite les risques de rejet et les effets secondaires. Cette thérapie cellulaire ne permettra pas de prévenir l'Alzheimer, mais en limitant le développement des plaques, devrait aider les malades à conserver leur autonomie et leurs capacités cognitives.
La découverte du Dr Rivest et de son équipe est une étape importante vers une nouvelle approche thérapeutique pour la maladie d'Alzheimer.


Publié le 22/02/06

serge.rivest@crchul.ulaval.ca
http://www.cihr-irsc.gc.ca/f/30601.html
- édition du 16 février 2006 de la revue scientifique Neuron

Marianne Lancelot, OTTAWA, st-cafr@ambafrance-ca.org
Cette information est un extrait du BE Canada numéro 294 du 22/02/2006 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2006-02-22 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Alzheimer mecanisme naturel defense contrer degenerescence cellules nerveuses


Publicité

En savoir plus