Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-10-14
Actualité médicale

Tags: Immunite -  population -  vis-à-vis -  virus -  rougeoleux -  incidence -  infection -  VIH-1 -  suite -  campagne -  massive -  vaccination -  Lusaka -  Zambie -  enquete -  transversale - 
Immunité de la population vis-à-vis du virus rougeoleux et incidence de l’infection par le VIH-1 suite à une campagne massive de vaccination à Lusaka, en Zambie : enquête transversale. - Actualité médicale
Immunité de la population vis-à-vis du virus rougeoleux et incidence de l’infection par le VIH-1 suite à une campagne massive de vaccination à Lusaka, en Zambie : enquête transversale.

CONTEXTE : Les défis posés par le maintien d’une couverture vaccinale élevée, la diminution de l’immunité chez les enfants infectés par le VIH-1 et le regroupement des individus sensibles au virus rougeoleux entravent les efforts de lutte contre la rougeole. Notre objectif était d’évaluer le statut immunitaire de la population vis-à-vis du virus rougeoleux suite à une campagne massive de vaccination dans une zone de prévalence élevée d’infection par le VIH.

Publicité

METHODES : Trois ans après l’organisation d’activités de vaccination supplémentaires (AVS) contre la rougeole, nous avons entrepris la conduite d’une enquête transversale à Lusaka, en Zambie. Des ménages ont été sélectionnés au hasard à partir d’une image satellite. Dans ces ménages, les enfants âgés de 9 mois à 5 ans étaient éligibles pour l’étude. Un questionnaire a été administré aux personnes responsables de ces enfants afin d’obtenir des informations sur les antécédents de vaccination antirougeoleuse et de rougeole relatifs à ces derniers. Des échantillons de salive ont été recueillis chez ces enfants et soumis à un dosage immuno-enzymatique visant à rechercher la présence d’anticorps contre la rougeole et d’anticorps anti-VIH-1.

RESULTATS : Des échantillons adéquats ont été obtenus chez 1015 enfants issus de 668 habitations. Parmi eux, 853 (84 %) présentaient des antécédents de vaccination antirougeoleuse selon les informations obtenues d’après les carnets de vaccination ou auprès des personnes interrogées ; 679 enfants (67 %) possédaient des anticorps contre la rougeole et 64 enfants (6 %) possédaient des anticorps anti-VIH-1. Les enfants qui possédaient des anticorps anti-VIH-1 étaient aussi susceptibles de ne présenter aucun antécédent de vaccination antirougeoleuse que ceux qui n’en possédaient pas (odds ratio [OR] : 1,17 ; IC à 95 % : 0,57 à 2,41). Les enfants qui ne possédaient pas d’anticorps contre la rougeole étaient plus susceptibles de n’avoir jamais été vacciné contre la rougeole que ceux qui en possédaient (OR ajusté : 2,50 ; 1,69 à 3,71). Chez les enfants vaccinés, 33 (61 %) des 54 enfants possédant des anticorps anti-VIH-1 possédaient également des anticorps contre la rougeole comparé à 568 (71 %) des 796 enfants sans anticorps anti-VIH-1 (p = 0,1).

INTERPRETATION : Trois ans après des AVS, le statut immunitaire de la population vis-à-vis du virus rougeoleux était insuffisant pour permettre l’interruption de la transmission de ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2009-10-14 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Lancet 2009 Mar 21;373(9668):1025-32. Accéder à la source

Mots clés: Immunite population vis-à-vis virus rougeoleux incidence infection VIH-1 suite campagne massive vaccination Lusaka Zambie enquete transversale


Publicité

En savoir plus

Lowther SA, Curriero FC, Kalish BT, Shields TM, Monze M, Moss WJ.