Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2000-11-13
Actualité médicale

Tags:
Maladie d'Alzheimer : bientôt un mauvais souvenir ? - Actualité médicale
Maladie d'Alzheimer : bientôt un mauvais souvenir ?

Pour l'heure, on ne dispose d'aucune arme efficace pour la combattre. Les quelques médicaments disponibles, qui stimulent la production du neurotransmetteur acétylcholine, s'attaquent aux symptômes et pas aux causes, sur lesquelles les scientifiques épiloguent encore.

Publicité

Dans le cerveau des malades atteints d'Alzheimer, les neurones semblent étouffer sous des plaques de peptides bêta-amyloïdes, le sous-produit d'une protéine découpée en petits morceaux par une enzyme, la sécrétase. Si on sait comment les plaques se forment, on ne sait toujours pas pourquoi. D'autant moins que les chercheurs découvrent parfois, lors d'une autopsie, un nombre important de plaques amyloïdes alors que la personne ne manifestait pas le moindre signe de dégénérescence cérébrale. Toutes les compagnies pharmaceutiques ont cependant un médicament en préparation pour empêcher la formation des plaques amyloïdes.
Mais Judes Poirier, directeur du Centre d'étude sur le vieillissement de l'hôpital Douglas, préfère suivre une autre piste, celle de l'apolipoprotéine E (apo E). Cette protéine est responsable du transport dans le sang du cholestérol et des lipides, essentiels à la régénération des neurones. L'apo E permettrait aussi au cerveau de se débarrasser des envahissantes plaques d'amyloïde, hypothèse plausible puisque la moitié des patients d'Alzheimer ont un sang pauvre en apo E. Chez ces patients, il s'agirait donc de stimuler la production de la protéine apo E, ce que Judes Poirier a réussi à faire grâce au probucol, un médicament normalement utilisé pour les maladies cardiovasculaires! Si son équipe doit encore mener des essais cliniques de grande envergure, il reste que le médicament a semblé stopper l'évolution de la maladie chez un bon nombre de ses patients qui en ont reçu. Glaxo Wellcome développe aussi un traitement qui agit sur l'apo E. D'autres chercheurs s'intéressent aussi aux anti-inflammatoires, aux anti-oxydants et aux strogènes, d'autres avenues de recherche intéressantes.
La production d'un vaccin n'est pas pour tout de suite, car on ne comprend pas encore très bien la maladie d'Alzheimer. La société californienne Elan Pharmaceuticals s'engage tout de même dans cette voie avec un vaccin qui induit la ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2000-11-13 par auteur
Source: Cette information est un extrait du BE Canada numéro 163 du 13/11/2000 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...