Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-11-17
Actualité médicale

Tags: consommation -  melatonine -  hormone -  naturelle -  secrete -  propre -  corps -  humain -  regle -  sommeil -  somniferes - 
La consommation de mélatonine, une hormone naturelle que secrète le propre corps humain, règle mieux le sommeil que les somnifères  - Actualité médicale
La consommation de mélatonine, une hormone naturelle que secrète le propre corps humain, règle mieux le sommeil que les somnifères

Des scientifiques de l’Université de Grenade affirment que l’administration exogène de mélatonine corrige le rythme sommeil/veille lorsque l’horloge biologique humaine se dérègle. Dans l’actualité, cette substance s’emploie beaucoup dans l’industrie pharmaceutique pour dessiner des médicaments synthétiques qui supposent un outil thérapeutique très intéressant pour le traitement des dérèglements du sommeil.

Publicité

La mélatonine, une hormone naturelle que secrète le corps humain, est un splendide régulateur du sommeil destiné à remplacer les somnifères, beaucoup plus agressifs, pour corriger le rythme sommeil/veille lorsque l’horloge biologique humaine se dérègle. C’est ce qu’a confirmé une recherche menée à bien par Darío Acuña Castroviejo et Germaine Escames, professeurs à l’Institut de Biotechnologie (Centre de Recherche biomédicale de l’Université de Grenade), qui ont mené à bien pendant ces dernières années une analyse complète des propriétés de cette hormone naturelle que secrète la glande pinéale.

La mélatonine (que beaucoup appellent l’hormone de l’obscurité parce que l’organisme la produit de nuit), est actuellement une substance qui s’emploie beaucoup dans l’industrie pharmaceutique pour dessiner des médicaments synthétiques, qui supposent un outil thérapeutique très intéressant pour le traitement des dérèglements du sommeil.
Ce n’est pas un hasard que l’Agence européenne de Médicaments (EMEA) ait autorisé en 2007 l’usage de la mélatonine pour ce genre de thérapies, après des années de débat à ce sujet.

Prise à des heures concrètes
Les chercheurs de l’Université de Grenade affirment que la mélatonine « est un chronobiotique très efficace dans le traitement des altérations chronobiologiques du cycle sommeil/veille », bien que son administration doive avoir lieu à des heures déterminées de la journée pour qu’elle produise une avance ou un retard de phase ». Pour ce faire, les scientifiques soulignent que le « manque d’effet de la mélatonine s’associe dans la plupart des cas à une administration inadéquate. »

Les auteurs de ce travail, publié dans la Revista de Neurología (2009), affirment que la mélatonine endogène (celle que secrète le propre corps) « joue un rôle important dans la régulation circadienne du sommeil », tandis que la mélatonine exogène (administrée comme produit pharmaceutique) « influe sur des aspects du sommeil comme la latence et sa qualité ».

De ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2009-11-17 par Revista de Neurología - University of Granada
Source: Revista de Neurología - University of Granada Accéder à la source

Mots clés: consommation melatonine hormone naturelle secrete propre corps humain regle sommeil somniferes


Publicité

En savoir plus

Référence : Professeurs Darío Acuña Castoviejo et Germaine Escames, Institut de Biotechnologie, Centre de Recherche biomédicale de l’Université de Grenade. Tél. : 958 241000, ext. 20169, courriel : dacuna@ugr.es; gescames@ugr.es