Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-12-09
Actualité médicale

Tags: Effet -  clopidogrel -  associe -  aspirine -  patients -  atteints -  fibrillation -  auriculaire - 
Effet du clopidogrel associé à l’aspirine chez les patients atteints de fibrillation auriculaire.  - Actualité médicale
Effet du clopidogrel associé à l’aspirine chez les patients atteints de fibrillation auriculaire.

CONTEXTE : Les antagonistes de la vitamine K réduisent le risque d’AVC chez les patients atteints de fibrillation auriculaire, cependant, chez nombre de ces patients, ils ne constituent pas un traitement adapté, raison pour laquelle ces patients plutôt sont traités par aspirine. Nous avons étudié l’hypothèse selon laquelle l’adjonction du clopidogrel à l’aspirine pourrait réduire le risque d’évènements vasculaires chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire.

Publicité

METHODES : Un total de 7554 patients atteints de fibrillation auriculaire, présentant un risque accru d’AVC et chez lesquels un traitement par antagonistes de la vitamine K ne convenait pas ont été répartis entre un groupe traité par clopidogrel (75 mg) et un groupe traité par placebo, une fois par jour, en association avec de l’aspirine. Le critère de jugement principal était la survenue d’AVC, d’infarctus du myocarde, d’embolies systémiques hors SNC ou de décès d’origine vasculaire.

RESULTATS : A 3,6 ans de suivi médian, des évènements vasculaires majeurs étaient survenus chez 832 patients traités par clopidogrel (6,8 % par an) et chez 924 patients traités par placebo (7,6 % par an) (risque relatif avec le clopidogrel : 0,89 ; intervalle de confiance [IC] à 95 % : 0,81 à 0,98 ; P = 0,01). Cette différence s’expliquait principalement par la réduction du taux d’AVC avec le clopidogrel. Des AVC sont survenus chez 296 patients traités par clopidogrel (2,4 % par an) et chez 408 patients traités par placebo (3,3 % par an) (risque relatif : 0,72 ; IC à 95 % : 0,62 à 0,83 ; P < 0,001). Des infarctus du myocarde sont survenus chez 90 patients traités par clopidogrel (0,7 % par an) et chez 115 patients traités par placebo (0,9 % par an) (risque relatif : 0,78 ; IC à 95 % : 0,59 à 1,03 ; P = 0,08). Des hémorragies graves sont survenues chez 251 patients traités par clopidogrel (2,0 % par an) et chez 162 patients traités par placebo (1,3 % par an) (risque relatif : 1,57 ; IC à 95 % : 1,29 à 1,92 ; P < 0,001).

CONCLUSIONS : Chez les patients atteints de fibrillation auriculaire qui ne pouvaient pas être traités par antagonistes de la vitamine K, l’ajout du clopidogrel ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2009-12-09 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: N Engl J Med. 2009 May 14, vol. 360, n° 20, pp.2066-2078 Accéder à la source

Mots clés: Effet clopidogrel associe aspirine patients atteints fibrillation auriculaire


Publicité

En savoir plus

CONNOLLY SJ, POGUE J, HART RG, HOHNLOSER SH, et al.