Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2001-01-02
Actualité médicale

Tags:
Manger du poisson pour réduire les risques d'Alzheimer - Actualité médicale
Manger du poisson pour réduire les risques d'Alzheimer

Manger du poisson pourrait être un bon moyen pour minimiser les risques d'être atteint de la maladie dâAlzheimer, ou d'autres formes de démences ou de problèmes cognitifs. C'est ce qu'une équipe de recherche de l'Université de Guelph (UofG) en a conclut de sa dernière étude.

Publicité

L'étude a montré que les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou dâautres formes de démences ont toutes un taux de DHA (acide docosahexaenoïque) dans le sang plus faible que les personnes âgées dont les fonctions cognitives sont normales. Le DHA et d'autres acides gras omega-3 se trouvent en concentration intéressante dans plusieurs espèces de poissons, comme le thon, le saumon ou la truite. Or, ces acides gras réduisent les risques de maladie cardio-vasculaires ou de dépression. Les ufs aussi contiennent de ces acides gras omega-3.

"Notre étude montre qu'il serait nécessaire d'augmenter la consommation de ces acides DHA en augmentant la consommation de poissons ou d'autres sources de DHA dans les régimes des personnes âgées ou de personnes à risques." explique Julie Conquer, directrice du Human Nutraceutical Research Unit à UofG. "Ce serait peut-être moins évident pour les personnes vivant seules, mais ça devrait être faisable pour les personnes vivant en maison de retraite ou dans des hôpitaux, dans lesquels des programmes nutritionnels sont généralement pratiqués."

Certaines preuves précédentes avaient déjà montré que des taux bas de DHA étaient un facteur qui pouvait traduire un risque dâAlzheimer, mais les nouvelles découvertes confirment cette idée et sont les premières à mettre en relation le taux de DHA et les autres formes de démences.

L'équipe du professeur Conquer a analysé des échantillons sanguins de 70 personnes vivant dans la région de Toronto. Julie Conquer pense donc que "nous devrions manger plus de poisson."

Article écrit le 2001-01-02 par auteur
Source: Cette information est un extrait du BE Canada numéro 166 du 2/01/2001 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...