Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-03-01
Actualité médicale

Tags: Risques -  cancer -  colorectal -  utilisation -  supplementation -  calcium -  vitamine - 
Risques de cancer colorectal et utilisation de supplémentation de calcium et vitamine D - Actualité médicale
Risques de cancer colorectal et utilisation de supplémentation de calcium et vitamine D

La supplémentation en calcium et vitamine D a été associée avec un risque réduit de cancer colorectal dans certaines études épidémiologiques. Cependant une étude randomisée n'avait pas encore été pratiquée.

Publicité

La supplémentation en calcium et vitamine D a été associée avec un risque réduit de cancer colorectal dans certaines études épidémiologiques. Cependant une étude randomisée n'avait pas encore été pratiquée.

Cette étude pratiquée par le Dr Jean Wactawski-Wende et collaborateurs est parue dans le New England Journal of Medicine de février 2006. Elle est basée sur le suivi randomisé, en double aveugle avec contrôle placebo de 36.282 femmes post-ménopausiques provenant de 40 centres : 18.176 femmes ont reçu 500 mg de carbonate de calcium plus 200 UI (unités internationales) de vitamine D3 deux fois par jour; 18.106 d'entre elles ont reçu un placebo pendant 7 ans.

L'incidence de cancers colorectal invasifs n'a pas différé de manière significative entre les femmes ayant reçu calcium et vitamine D versus celles ayant reçu un placebo (168 et 154 cas respectivement). Les caractéristiques tumorales furent similaires dans les deux groupes. La recherche de cancer colorectal et des symptômes abdominaux fut similaire dans les deux groupes.

En conclusion, selon les auteurs, la supplémentation journalière de calcium avec vitamine D pendant sept ans n'a eu aucun effet sur l'incidence de cancer colorectal chez les femmes en post-ménopause. La longue latence associée avec le développement du cancer colorectal est peut-être à retenir dans ce résultat final et un suivi plus long devrait être poursuivi.


Publié le 01/03/06

Article écrit le 2006-03-01 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Risques cancer colorectal utilisation supplementation calcium vitamine


Publicité

En savoir plus