Publicité
Accueil > Actualité médicale > Nutrition
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-12-15
Actualité médicale

Tags: Violence -  parentale -  enfance -  obesite -  age -  adulte -  role -  recours -  nourriture -  reponse -  stress -  comme -  facteur -  risque - 
Violence parentale dans l’enfance et obésité à l’âge adulte : rôle du recours à la nourriture en réponse au stress comme facteur de risque.  - Actualité médicale
Violence parentale dans l’enfance et obésité à l’âge adulte : rôle du recours à la nourriture en réponse au stress comme facteur de risque.

À travers une perspective à l’échelle de la vie entière et sur la base des théories des modèles relatifs au stress et aux stratégies d’adaptation, cette étude a visé à déterminer dans quelle mesure les profils auto-rapportés de violence parentale physique et psychologique dans l’enfance étaient associés à une probabilité plus élevée d’obésité à l’âge adulte.

Publicité

Nous avons également étudié dans quelle mesure un recours plus élevé à la nourriture en réponse au stress était le facteur médiateur dans cette association potentielle au risque d’obésité à l’âge adulte. Nous avons effectué des estimations des modèles de régression multivariés à partir des données obtenues chez les 1650 sondés de l’enquête National Survey of Midlife in the U.S. (MIDUS) menée entre 1995 et 2005. Les résultats de cette étude indiquent que les sondés qui ont déclaré avoir subi des violences physiques et/ou psychologiques de la part de leur parents et qui déclaraient que l’un au moins de ces deux types de violence était fréquent étaient plus susceptibles d’être classés comme obèses par rapport aux sondés qui déclaraient n’avoir jamais subi de violence quelle qu’elle soit de la part de leurs parents. L’utilisation d’une séquence de modèles via laquelle les effets médiateurs ont été testés montre qu’un recours plus élevé à la nourriture en réponse au stress chez les sondés ayant vécu des violences explique en partie le risque plus élevé d’obésité à l’âge adulte chez ces personnes.

Ces résultats s’ajoutent aux preuves de plus en plus nombreuses du rôle prédictif des facteurs psychosociaux dans l’obésité et des conséquences des violences familiales dans l’enfance sur la santé physique. En outre, ces résultats suggèrent l’importance de la prise en compte d’aspects spécifiques des relations sociales au cours de la vie (tels que les violences parentales dans l’enfance) et de leurs implications psycho-comportementales sur le recours à la nourriture, dans le cadre des efforts de lutte contre l’obésité chez l’adulte.

Article écrit le 2009-12-15 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Soc Sci Med. 2009 Mar., vol. 68, n° 5, pp.791-798 Accéder à la source

Mots clés: Violence parentale enfance obesite age adulte role recours nourriture reponse stress comme facteur risque


Publicité

En savoir plus

GREENFIELD EA, MARKS NF.