Publicité
Accueil > Grippe A (H1N1) / Grippe méxicaine - Grippe Porcine > virus grippal influenza A(H1N1)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2009-12-15
Grippe A (H1N1) / Grippe méxicaine - Grippe Porcine

Tags:
Grippe A (H1N1) : Débat sur la prescription systématique du Tamiflu   - Grippe A (H1N1) / Grippe méxicaine - Grippe Porcine
Grippe A (H1N1) : Débat sur la prescription systématique du Tamiflu

Le Figaro constate que « la prescription systématique de Tamiflu aux patients grippés, préconisée depuis la semaine dernière par la Direction générale de la santé, est loin de faire l'unanimité dans le monde médical ».

Publicité

Le quotidien indique que « pour des représentants des médecins généralistes comme le Collège national des généralistes enseignants, les nouvelles recommandations ne sont pas justifiées d'un point de vue médical. Tandis que des spécialistes de maladies infectieuses ou de pneumologie regrettent qu'elles interviennent trop tard dans l'évolution de l'épidémie ».

Le CNGE « ne recommande pas l'utilisation systématique de médicaments antiviraux en cas de suspicion de grippe A (H1N1) ».
« Soulignant que, pour cette grippe, «les données actuelles sont trop fragmentaires et de très faible niveau de preuve», le CNGE demande à la DGS «d'indiquer les arguments scientifiques et les niveaux de preuve sur lesquels s'appuie ce changement soudain de recommandation» ».

Le Dr Vincent Renard, vice-président de l’organisme, affirme : « Les bénéfices [du vaccin] ne sont pas établis, contrairement aux effets secondaires : nausées et vomissements qui sont fréquents chez les adultes, troubles du sommeil chez les enfants ».

Le Figaro cite également les propos du Pr Bruno Housset, chef du service de pneumologie de l'hôpital de Créteil, qui « ne comprend pas que la décision [de la DGS] ait été prise sans discussion avec les sociétés savantes ».

Cependant, « pour l'instant, les enquêtes de pharmacovigilance, en France comme à l'étranger, n'ont pas fait état d'un nombre élevé de complications graves liées au vaccin ».

Le journal relate également que « les Français s'estiment mal informés. […] Les informations qui leur parviennent, alternant des données inquiétantes sur la grippe puis sur le vaccin, les laissent désemparés ».

Un sondage en ligne de Médiaprismgroup indique que « la grippe A est un sujet de préoccupation notable des Français puisque 95% d'entre eux en parlent de manière régulière avec leur entourage ».

« 64% des répondants jugent le virus peu ou pas dangereux, alors que 62% pensent qu'il peut provoquer le ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2009-12-15 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Le Figaro, Le Parisien, Le Monde du 15/12/09 Accéder à la source


Publicité

En savoir plus