Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-01-06
Actualité médicale

Tags: Incidence -  negative -  migration -  observance -  traitements -  antiretroviraux -  cohorte -  patients -  atteints -  VIH/sida -  population -  generale - 
Incidence négative de la migration sur l’observance des traitements antirétroviraux dans une cohorte de patients atteints du VIH/sida en population générale.  - Actualité médicale
Incidence négative de la migration sur l’observance des traitements antirétroviraux dans une cohorte de patients atteints du VIH/sida en population générale.

La migration (déménagements) chez les patients atteints du VIH/sida est fréquente ; cependant, on ne sait pas très bien ce qui relie la migration à l’observance du traitement antirétroviral, déterminant clé de l’efficacité de ce traitement.

Publicité

C’est pourquoi notre objectif était d’évaluer l’ampleur de la migration à l’échelle régionale et son association au schéma de l’observance au cours du temps chez les patients HIV-positifs vivant en Colombie-Britannique, au Canada. Les patients ont débuté un traitement antirétroviral hautement actif (TAHA) entre août 1996 et novembre 2004 et ont été suivis jusqu’à novembre 2005. L’observance était définie par le nombre de jours lors desquels les antirétroviraux prescrits ont été pris divisé par le nombre de jours de suivi (exprimée en pourcentage) et a été utilisée comme un critère de jugement binaire temps-dépendant : « non observance » (observance inférieure à 95 %) versus « observance » (observance ≥ 95 %). La migration a été calculée par le nombre cumulé de changements d’adresse postale du patient pendant qu’il était sous traitement et utiliséee comme une variable temps-dépendante.

Nous avons utilisé des modèles non linéaires à effets mixtes afin d’évaluer l’association entre migration et observance au cours du temps. Toutes les analyses étaient ajustées sur les variables fixes et temps-dépendantes pertinentes. Au total, 2421 patients ont été suivis pendant la période d’étude. Une analyse descriptive a mis en évidence une stabilité élevée de l’observance au cours du temps, plus de 55 % des patients ayant déménagé au moins une fois pendant qu’ils étaient sous traitement. Nous avons constaté que chez les patients ayant déménagé au moins trois fois, la probabilité d’être classé dans le groupe « non observance » était 1,79 fois plus élevée que chez les patients qui n’ont pas déménagé.

Les résultats de notre étude démontrent que la migration en Colombie-Britannique n’est pas homogène entre les sous-populations. Ces résultats suggèrent que des stratégies proactives doivent être mises en œuvre afin de s’assurer que les traitements antirétroviraux restent continuellement disponibles pour les populations à forte migration.

Article écrit le 2010-01-06 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Soc Sci Med. 2009 Mar., vol. 68, n° 6, pp.1044-1049 Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

LIMA V, FERNANDES K, RACHLIS B, DRUYTS E, et al.