Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-01-06
Actualité médicale

Tags: entreprise -  n’est -  concernee -  VIH -  pratiques -  quotidiennes -  logique -  relations -  gestion -  VIH/sida -  firmes -  multinationales -  japonaises -  Thaïlande -  Nord - 
« Notre entreprise n’est pas concernée par le VIH » : pratiques quotidiennes et logique des relations dans la gestion du VIH/sida par les firmes multinationales japonaises en Thaïlande du Nord.  - Actualité médicale
« Notre entreprise n’est pas concernée par le VIH » : pratiques quotidiennes et logique des relations dans la gestion du VIH/sida par les firmes multinationales japonaises en Thaïlande du Nord.

Les firmes multinationales constituent des acteurs importants de la mise au point d’initiatives en matière de gestion du problème du VIH/sida dans l’entreprise dans la mesure où elles travaillent en collaboration avec des organisations internationales dans le but de promouvoir diverses politiques et directives à l’échelle mondiale.

Publicité

A ce jour, les firmes multinationales sont à l’origine de la majorité des initiatives de ce type en Amérique du Nord, en Europe et en Afrique du Sud, mais les données disponibles au sujet de la façon dont les firmes multinationales situées dans d’autres régions du monde, et notamment au Japon, gèrent le problème du VIH/sida dans l’entreprise sont minces. Cette étude examine l’état de la situation relative à la gestion du problème du VIH/sida dans les firmes multinationales japonaises, les recherches se concentrant spécifiquement sur les pratiques quotidiennes au sein de la firme concernant les interactions et relations internes et les pratiques et conceptions qui en résultent vis-à-vis du VIH/sida.

Cette étude repose sur une analyse secondaire des études de cas ethnographiques menées dans 10 filiales japonaises installées en Thaïlande du Nord. Les managers japonais, les managers thaïlandais ainsi que les travailleurs thaïlandais ordinaires considéraient tous que leur entreprise et/ou qu’eux-mêmes n’étaient pas concernés par le problème du VIH/sida. La gestion des mesures de prévention du VIH/sida dans ces entreprises se limitait à la dispense d’informations. Cette perception et gestion du problème du VIH/sida résultait des interactions au quotidien, gouvernées par la logique des relations dans l’entreprise. Dans ces interactions, ils catégorisaient les autres en fonction de leur statut ascriptif, basé principalement sur la classe sociale, l’origine ethnique et la nationalité. Ils recherchaient des groupes bouc émissaire de niveau inférieur dans le système hiérarchique basé sur la classe, la nationalité/l’origine ethnique et leur attribuaient le risque d’infection par le VIH, réduisant ainsi leur propre perception du risque.

Cet article montre que leurs conceptions et actions en matière de gestion du problème du VIH/sida sont influencées par la logique relationnelle et non par leurs idéaux ou principes. C’est pourquoi les entreprises japonaises ne sont ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2010-01-06 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Soc Sci Med. 2009 Mar., vol. 68, n° 5, pp.941-948 Accéder à la source

Mots clés: entreprise n’est concernee VIH pratiques quotidiennes logique relations gestion VIH/sida firmes multinationales japonaises Thaïlande Nord


Publicité

En savoir plus

MICHINOBU R.