Publicité
Accueil > Grippe A (H1N1) / Grippe méxicaine - Grippe Porcine > virus grippal influenza A(H1N1)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2010-01-07
Grippe A (H1N1) / Grippe méxicaine - Grippe Porcine

Tags:
Grippe A(H1N1) : Les généralistes grognent - Grippe A (H1N1) / Grippe méxicaine - Grippe Porcine
Grippe A(H1N1) : Les généralistes grognent

Le Monde s’interroge : « Est-il trop tard ? Trop tard pour que l'arrivée des médecins libéraux dans le processus permette une vaccination plus importante des Français contre la grippe A (H1N1) ? Trop tard, aussi, pour que cette main tendue permette de réconcilier Roselyne Bachelot avec une profession qui s'est sentie méprisée, voire humiliée par la décision du gouvernement d'opter pour des centres de vaccination collectifs ? ».

Publicité

Aujourd’hui, « les médecins libéraux seront réunis au ministère de la Santé pour caler les modalités de leur participation à la vaccination. Ils n'hésiteront pas à faire remonter l'amertume du terrain ».

Le Monde souligne que « tous reconnaissent que le désaccord sur la gestion de la grippe A agit en fait comme un révélateur, et qu'il s'agit là d'une "frustration supplémentaire" ».

Michel Chassang, président de la CSMF, constate que « le gouvernement ne peut pas s'attendre à une lune de miel. Depuis l'arrivée de Mme Bachelot, nous ne voyons que des contraintes nouvelles et des mesures négatives ».

« Ce qui fâche surtout les médecins, c'est que si certains tarifs de consultation comme ceux des radiologues ont baissé, celui des généralistes n'a pas augmenté. […] Ce qui exaspère aussi, c'est que depuis 2007, la médecine générale est reconnue comme une spécialité à part entière, mais pas financièrement ».

Le quotidien ajoute que « pour beaucoup, la faiblesse de la rémunération des généralistes est une des raisons du manque d'attrait de leur profession, qui les désespère ».

Claude Leicher, président de MG France, déclare ainsi que « si les médecins gagnent correctement leur vie, c'est parce qu'ils travaillent 55 à 60 heures par semaine

Article écrit le 2010-01-07 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Le Monde du 7/1/10 Accéder à la source


Publicité

En savoir plus